L’insomnie entrepreneuriale

Publié le 17/03/2022 à 11:30

L’insomnie entrepreneuriale

Publié le 17/03/2022 à 11:30

Photo : Damir Spanic pour Unsplash.com

BLOGUE INVITÉ. Je n’ai jamais été quelqu’un qui aime beaucoup dormir. Malheureusement, comme beaucoup d’entrepreneurs, j’ai souvent eu l’impression que dormir était une perte de temps et qu’il était plus profitable de diminuer mon sommeil dans le but d’accomplir une liste plus importante de tâches. Depuis plus d’une dizaine d’années, mes nuits se résument en un maximum de 5 heures de sommeil consécutives et de l’insomnie régulière que j’appelle « l’insomnie de l’entrepreneur ».

En toute franchise, je connais très peu d’entrepreneurs qui ne sont pas debout après minuit, soit toujours occupés par le travail, soit en essayant de s’endormir et de fermer son cerveau qui roule à mille à l’heure ayant accumulé une dose importante de stress durant la journée. Selon une étude du « Journal of Family Medecine », environ 30% des adultes sont touchés par de l’insomnie chronique et ce chiffre grimperait à plus de 55% chez les entrepreneurs. Pas surprenant sachant que le stress et la dépression sont parmi les facteurs les plus préoccupants contribuant à l’insomnie - des facteurs auxquels de nombreux entrepreneurs finissent par faire face.

 

Cessons le culte de l’entrepreneur toujours éveillé 

Le sommeil est très rarement une priorité pour l’entrepreneur. Soyons sincères, où mettez-vous le sommeil sur votre liste de priorités quotidiennes? Très souvent, le sommeil vient en dernier.

Prenons-moi par exemple : j’ai toujours cru que le sommeil était surévalué, voire même une perte de temps. Après tout, il y a tellement de choses à faire et à vivre que je pourrais manquer quelque chose d’important si je dors. Pour dire vrai, il a fallu que je devienne totalement insomniaque pour commencer à mieux valoriser le sommeil dans ma vie.

Parler de sommeil dans la vie professionnelle, c’est généralement parler d’un fardeau, d’un obstacle à l’accomplissement de plus de tâches. Pourquoi choisir de dormir quand on a des choses plus importantes à accomplir? Trop souvent, ne pas dormir sera vue comme un signe d’honneur. C’est pourquoi plusieurs dirigeants se plaisent à envoyer des courriels en plein milieu de la nuit. Vous entendrez souvent des gens se vanter du peu de sommeil qu’ils ont eu!

Pourtant, selon Haleo Clinic, une start-up montréalaise spécialisée dans les solutions pour favoriser le sommeil, les conséquences de l’insomnie et de la privation du sommeil sont énormes et cela affecte grandement notre santé mentale.

 

Les effets de l’insomnie chez l’entrepreneur

L’insomnie ne devrait jamais être prise à la légère. Effectivement, selon Julien Heon, vice-président d’Haleo plus des deux tiers des gens souffrant de troubles de santé mentale ont aussi des troubles du sommeil et ils sont plus de 4 fois plus à risque de développer des troubles anxieux ou dépressif. L’insomnie chronique est également liée à une foule d’autres problèmes de santé que ce soit des maladies cardiovasculaires, l’obésité, le diabète, l’asthme, etc.

Selon un article de «Harvard Business Review France», en décidant de dormir moins pour travailler plus, les entrepreneurs pensent gagner du temps. Les faits montrent qu’au contraire, ils créent les conditions de leurs propres échecs.

Au-delà des effets négatifs sur la santé, une mauvaise qualité du sommeil perturbe également certaines aptitudes entrepreneuriales essentielles. Un sommeil dégradé va induire à court et moyen terme de la somnolence et de la fatigue. Il s’agit d’état qui auront un impact important sur la capacité de prendre de bonnes décisions ou encore à se rappeler des détails, à planifier ou à persévérer dans une activité. Le tout pourra aussi avoir un impact direct sur la relation avec les équipes avec une réduction de la capacité à communiquer ou encore l’apparition de comportements impatients, voire même agressifs, compte tenu que le sommeil est capital pour être en mesure de maîtriser ses émotions.

De plus, selon une étude de la Forester School of Business, le fait d’être fatigué nuit fortement à la capacité d’un entrepreneur de détecter des occasions d’affaires. Effectivement, le sommeil affecte négativement la capacité à établir des associations entre des informations disparates et sans liens apparents. Parallèlement, les résultats montrent aussi que la fatigue et la somnolence ont des effets négatifs sur la capacité à évaluer et à juger de la rentabilité d’idées nouvelles. Ces derniers créent les conditions parfaites pour la prise de mauvaises décisions entrepreneuriales.

 

Quelques trucs pour contrôler son hamster mental et s’endormir!

 

    1 - La création d’un espace de décompression

La première cause de mon mauvais sommeil était que j’amenais du travail jusqu’au lit et je ne prévoyais pas de réelle période de décompression avant de tenter de dormir. Ainsi, la majorité du temps, je m’endormais en pensant aux problèmes de la journée ou à ceux que j’allais devoir affronter le lendemain. Maintenant, au minimum 1h avant d’aller au lit, je ferme complètement mon téléphone, désactive les alertes et décroche totalement du travail. Je tente de profiter d’une émission de télévision qui n’a aucun lien avec le boulot (par exemple, l’écoute de la série «Start-up» sur Netflix remettait mon cerveau en mode boulot, idem si j’écoute les «Dragons» ou «SharkTank») où à écouter des livres audio (et pas des livres sur les affaires SVP!).

Dès que j’ai le malheur de penser au travail ou d’en parler avant de m’endormir, je sais que la nuit sera courte et complexe.

 

    2 - L’utilisation du bruit blanc

Après plusieurs lectures sur le sommeil, j’ai fini par comprendre qu’il était crucial de passer le message à mon corps que c’était l’heure d’aller dormir. Nous parlons souvent de l’importance d’une routine de sommeil pour les enfants, mais il n’y a pas de grandes différences à l’âge adulte. Pour ma part, prendre une douche avant d’aller au lit fait partie de ma routine. J’aime aussi utiliser des applications qui permettent de créer des sons de bruit blanc (par exemple, l’application White Noise sur Apple) qui permettent de mettre votre esprit en mode détente.

 

    3 - La méditation

J’étais de ceux qui associaient la méditation avec les « hippies ». En soit, je pensais que méditer signifiait s’asseoir quelque part au milieu d’un champ, les jambes croisées et répéter sans cesse la même phrase. Il s’avère que la méditation peut se produire importe où et est particulièrement utile pour m’endormir. Il existe une tonne de formes de méditations différentes, vous pourrez donc trouver celle qui vous convient le mieux. J’utilise personnellement l’application Rose Buddha Méditations!

 

    4- La consommation de CBD

Il s’agit d’un sujet souvent tabou, mais pour ma part, l’utilisation du CBD est un facteur clé dans la réussite de mon sommeil. 

 

Et si vos équipes étaient aussi insomniaques?

L’insomnie n’est évidemment pas l’apanage de l’entrepreneur. Toujours selon Haleo Clinic, la pandémie a augmenté de plus de 30% les problèmes d’insomnie chez les Canadiens. Un chiffre inquiétant lorsqu’on sait que les gens avec des troubles du sommeil sont 3,2 fois plus à risque de tomber en invalidité pour des raisons de santé mentale.

Il est donc primordial d’aborder la situation avec vos équipes et de regarder des solutions que ce soit Dialogue qui propose quelques outils ou Haleo Clinic qui propose des solutions et des outils fort intéressants.

Pour ma part, avec le temps, j’ai su améliorer ma capacité à dormir et donc, à recharger mon énergie pour me consacrer entièrement à mon projet, mon équipe et ma famille. Si vous passez à travers un mauvais cycle, le meilleur remède est d’en parler autour de vous et de chercher des conseils auprès d’autres entrepreneurs ou de spécialistes. On se rend très vite compte que notre situation est loin d’être unique et qu’on peut s’entraider pour mieux se relever.

À propos de ce blogue

L’innovation et l’entrepreneuriat sont deux sujets qui me touchent particulièrement. Depuis mon plus jeune âge, mon TDA/H m'a toujours donné l’impression d’être différent. Ce surplus d’énergie constant est devenu un véritable incubateur à idées. Je partagerai donc avec vous mes réflexions et des histoires inspirantes qui touchent l’innovation, mais aussi la santé mentale des entrepreneurs. Parfois provocant, je m’assurerai de vous sortir de votre zone de confort.

Dominic Gagnon

Sur le même sujet

Déconstruire les vieux mythes

16/08/2022 | Manon Jeannotte

BLOGUE INVITÉ. En achetant Clearwater Seafoods, les Mi’kmaq ont montré qu’ils savent brasser des affaires.

Ce que je ferais de différent

16/08/2022 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Après une quinzaine d’années en affaires, le Nicolas d’aujourd’hui est-il si différent?

Blogues similaires

Ce que je ferais de différent

16/08/2022 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Après une quinzaine d’années en affaires, le Nicolas d’aujourd’hui est-il si différent?

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

Noël aux couleurs de notre culture

21/12/2021 | Mélanie Paul

BLOGUE INVITÉ. Offrir un cadeau fait par des Autochtones est un bon moyen de tisser des liens avec les Premières Nations