L'art de dire NON!

Publié le 04/08/2022 à 12:00

L'art de dire NON!

Publié le 04/08/2022 à 12:00

Photo : Kai Pilger pour Unsplash.com

BLOGUE INVITÉ. Lors de l’écriture de ce blogue, nous sommes un dimanche matin tranquille à la maison vers 9h45. Mes deux petites princesses viennent me voir et me demandent si elles peuvent manger des bonbons. Évidemment, je dis rapidement NON! Et puis, je finis par céder pour leur faire plaisir et j’acquiesce pour un seul. Mauvaise idée! Mais au moins, cela me donnera l’idée de ce billet sur l’importance de maîtriser l’art de dire: NON!

Combien de fois par jour êtes-vous confronté à un choix simple entre un oui et un non? Plusieurs dizaines de fois probablement!

Vous ne pensez peut-être pas aux répercussions de telles décisions parce qu'elles semblent insignifiantes. Mais c'est peut-être la différence entre atteindre quelque chose d'exceptionnel ou de complètement nul!

Chaque fois que vous dites oui, vous obtenez une nouvelle responsabilité alors que chaque fois que vous dites non, vous prenez une décision!

Réfléchissez-y un moment. Quel est votre ratio oui/non? À quelle fréquence dites-vous non aux demandes ? Est-il facile pour vous de dire non à quelqu'un?

Dire non peut être intimidant, car cela peut créer un conflit, cela mettra potentiellement la personne en mode défensif et une conversation plus intense pourrait commencer, et vous ne voudrez peut-être pas la gérer. C’est un peu ce qui s’est déroulé lors de mon dimanche matin avec mes deux filles.

Mais maintenant, que se passe-t-il si vous évitez de tels conflits ? Vous perdrez probablement votre capacité à vous concentrer et vous serez continuellement distrait par trop de choses à faire et une liste de tâches interminable et écrasante. Si c’est le cas, retournez lire mon blogue «travailler trop dur est stupide» - c’est exactement ce que vous allez faire! Si c’est ce que vous souhaitez, dites « oui » le plus souvent possible.

Cependant, si vous voulez bénéficier du pouvoir de concentration et mettre votre énergie et votre puissance sur une chose à la fois, il existe une issue.

 

Faire des choix

Dans une entreprise technologique comme la mienne, c’est probablement l’équipe produit qui a le plus de pression à dire oui constamment. En effet, elle reçoit des tonnes de demandes chaque jour. L’équipe de développement des affaires veut de nouvelles fonctionnalités pour faciliter les ventes, le service client vous embête avec les plaintes de clients, la dette technologique s’accumule et le président à un projet spécial qu’il aimerait lancer rapidement… Et la liste continue. 

La solution facile, mais catastrophique: dire oui à tout ce qui vient! Résultat? La pression sera trop lourde à gérer pour vous et, éventuellement, l'équipe s'effondrera.

Dernièrement, dans un atelier de préparation d’un projet avec l’équipe de Moov.ai, Sara, la responsable de la livraison, nous lança tout bonnement : «nous sommes dans un projet technologique, alors on sait que ça ne va pas se passer comme prévu!»

Voici trois critères à respecter: «la date de livraison, l’argent et l’étendue du projet» et vous devez choisir celui qui est non négociable, un moyennement négociable et un totalement négociable. Au départ, pour moi, aucun de ces trois critères n’était négociable, mais j’ai compris que ceci n’était pas possible. Sara venait d’une certaine manière de me dire «non», mais aussi de dire «informez-moi d’avance sur quoi vous direz non et sur quoi vous serez flexible».

Personnellement, j’ai trop souvent essayé de plaire à tout le monde. J’ai aussi trop souvent encouragé mes équipes à dire oui, n’acceptant pas vraiment un non!

En conséquence, l'équipe est devenue submergée et distraite; nous avons dû couper les coins ronds pour livrer tout ce que nous avions promis. Inutile de dire que tout le monde a été déçu de nos livrables et que nous avons été gênés par la qualité de notre travail. Au final, personne n’a rien gagné!

Je savais que je devais changer quelque chose, même si c’était un peu contraire à mon leitmotiv: «ols ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait».

 

Dire non aux bons éléments

Pourquoi est-il si important de dire non à la plupart des demandes? Comme me le rappelle souvent mon chef de l’exploitation, François-Pierre: «si tu utilises la même recette, tu auras le même résultat». Pas question pour ma part de revivre cette déception d’un plan très ambitieux, mais qui finalement n’a pas été à la hauteur.

De plus, la concentration est ce qui permet à l'équipe de créer des solutions vraiment solides et performantes. Lorsque nous savons vraiment ce que nous voulons réaliser, nous pouvons y aller à fond et fournir des résultats exceptionnels. Et c'est là que j'ai trouvé la pièce manquante du puzzle.

Il ne s'agit pas de dire non pour dire non. Il s'agit de dire non à tout ce qui vous distrait de votre objectif principal et de vous demander comment un «oui» risque de l’affecter.

Le défi de dire non est de réussir à maintenir une bonne cohésion d’équipe et ne pas créer trop de frustration. Un oui est tellement plus agréable! L’idéal est d’apprendre à vos équipes à se dire non elles-mêmes – avant même de demander!

 

Ma stratégie

Définissez un objectif ultime et clair dont tous les membres de l’équipe sont en accord et qui implique tous les départements. Assurez-vous que tous comprennent bien pourquoi cet objectif est crucial. Informez les équipes que toutes les décisions doivent servir cet objectif.

Chaque fois que quelqu’un suggère un projet ou une demande sans rapport avec l'objectif du produit, aidez-les à se dire non en posant différentes questions telles que :

  • Comment cette demande aiderait-elle l'équipe à atteindre l'objectif?
  • Pourriez-vous m'aider à comprendre quel est le résultat attendu de votre demande?
  • Que se passerait-il si nous n’allons pas de l’avant avec le projet? Quelles seraient les conséquences?
  • Comment mesureriez-vous son succès?

Lorsque je pose ces questions, les gens passent généralement en mode réflexion et ouverts à l'échange. Très souvent, ils concluent que la demande n'est pas préparée ou n'est pas pertinente pour le moment.

 

Se dire non 

En tant que leader, nous sommes souvent la plus grande source de distraction, mais aussi, avons le devoir de donner le «ton» à notre équipe quant à la cible à atteindre. Si le président de l’entreprise est celui qui distrait toujours les gens et dit trop facilement oui, cela va influencer toute la culture organisationnelle.

Demandez-vous fréquemment si votre projet apporte quelque chose à l’objectif. Si la réponse n’est pas très claire, passez votre tour!

À propos de ce blogue

L’innovation et l’entrepreneuriat sont deux sujets qui me touchent particulièrement. Depuis mon plus jeune âge, mon TDA/H m'a toujours donné l’impression d’être différent. Ce surplus d’énergie constant est devenu un véritable incubateur à idées. Je partagerai donc avec vous mes réflexions et des histoires inspirantes qui touchent l’innovation, mais aussi la santé mentale des entrepreneurs. Parfois provocant, je m’assurerai de vous sortir de votre zone de confort.

Dominic Gagnon

Sur le même sujet

Arrêtez de jouer à la mascotte!

11/08/2022 | Dominic Gagnon

BLOGUE INVITÉ. Mieux vaut se départir d'employés qui ne sont pas motivés plutôt que trop tenter de leur plaire.

Investissez dans vos valeurs pour mieux générer le succès

29/07/2022 | Claudine Bergeron

BLOGUE INVITÉ. La quête du succès n’est jamais aussi énergique que lorsqu’elle est rassembleuse.

Blogues similaires

Mes coups de coeur balado d'été!

09/08/2022 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Voici donc quelques recommandations qui, je l’espère, vous feront passer des heures de plaisir.

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

Noël aux couleurs de notre culture

21/12/2021 | Mélanie Paul

BLOGUE INVITÉ. Offrir un cadeau fait par des Autochtones est un bon moyen de tisser des liens avec les Premières Nations