Voulez-vous ma job?

Publié le 15/02/2010 à 10:55

Voulez-vous ma job?

Publié le 15/02/2010 à 10:55

Je l’avoue, aujourd’hui je succombe au sensationnalisme. Moi qui, il y a une semaine à peine, me déclarais plutôt du type modéré… C’est que je suis perplexe et, avouons-le, un peu ébranlée.

En ce lundi matin, le quotidien français Le Figaro lance son nouveau modèle d’affaires pour son site Internet : « S’informer, comprendre, échanger ». En gros : les nouvelles seront gratuites et les archives seront payantes. Et, selon ce que vous payez, vous aurez droit à plus ou moins d’articles à consulter. Mais, surtout, vous pourrez contribuer au contenu du site en publiant vos propres articles. Brrrr… J’en éprouve un grand frisson dans le dos.

Comme le dit le chroniqueur Felix Salmon, voilà que l’on renverse le modèle : au lieu de payer les journalistes pour le contenu, les lecteurs paient pour qu'on les publie.

Le journalisme citoyen n’est pas un phénomène nouveau. Plusieurs médias sollicitent la contribution de leurs Internautes pour le contenu. Parfois, c’est adéquat et enrichissant. Mais, ce modèle a ses limites. Dans un magazine papier, lorsqu’une entreprise veut faire la promotion de ses services ou de ses produits, elle se paie un publi-reportage. Ce texte, sur lequel elle a le contrôle total, n’est pas écrit pas un journaliste mais bien par un rédacteur et il est identifié comme tel par une mention au haut ou au bas du texte. Ainsi, le lecteur est conscient que l’information qui s’y trouve est de nature promotionnelle.

Qu’en sera-t-il des articles publiés par les Internautes du Figaro, et de ceux de tous les autres sites qui suivront ce modèle en y voyant une opportunité d’affaires? Comment l’Internaute saura-t-il ce que l’auteur du texte fait dans la vie?

Comprenez-moi bien, les lecteurs de médias d’affaires possèdent certainement des informations et des connaissances précieuses. Mais, dans la vie, tout est question de motivation.

Je voudrais bien savoir ce que vous en pensez.

Pour vous, cela importe-t-il de savoir si le texte que vous lisez sur la compagnie ABC a été rédigé par un journaliste ou par le vice-président marketing de la firme ABC ou par le concurrent de la firme ABC?

Dans quelles situations trouvez-vous que le journalisme citoyen a sa pertinence et où se trouvent ses limites?

 Haïti: un article fascinant sur le site de la BBC qui compare le coût, le temps de réaction et les dommages de trois tremblements de terre : Chine (12 mai 2008), Italie (6 avril 2009) Haïti ( 12 janvier 2010).

 Chine : Qui achètera votre prochaine maison? Peut-être une famille chinoise! En effet, le Globe & Mail nous apprend que la société immobilière Century 21 lancera bientôt une version chinoise de son site destinée aux Chinois qui résident au Canada mais aussi à ceux qui résident en Chine. Là-bas la surchauffe immobilière est telle que le gouvernement souhaite que la population ralentisse ses ardeurs et investisse aussi à l’extérieur du pays. Pour votre info : un agent de Vancouver dit que ses clients chinois cherchent des maisons de deux millions de dollars et plus.

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

Comment surmonter subtilement le trac au travail?

09/07/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Fort heureusement, le trac n'est pas une fatalité. Voici 6 astuces simples et efficaces pour y remédier...