Microsoft: philanthropie et paradis fiscaux

Publié le 21/09/2012 à 14:24, mis à jour le 21/09/2012 à 14:51

Microsoft: philanthropie et paradis fiscaux

Publié le 21/09/2012 à 14:24, mis à jour le 21/09/2012 à 14:51

BLOGUE Aujourd’hui, deux nouvelles concernant Microsoft :

1- Microsoft investira 500M $, en créant le programme YouthSpark, pour améliorer la situation de l’emploi chez les jeunes, aux États-Unis et à travers le monde, peut-on lire aujourd'hui dans le Seattle Times.

2- Entre 2009 et 2001, Microsoft aurait déplacé 21G$ de revenus vers des paradis fiscaux, soit l’équivalent de la moitié des revenus de ses ventes aux consommateurs.

Côté face- L'investissement de 500M$ pour améliorer la situation de l'emploi chez les jeunes constitue la décision philanthropique le virage le plus important que le multinationale de Redmond ait prise depuis longtemps. (Je ne compte pas la création de la Fondation Gates, puisque Bill et Melinda Gates agissent à titre individuel.)

La philanthropie de Microsoft vise juste. En investissant dans la création d'emplois chez les jeunes, la multinationale s'attaque à un des enjeux les plus importants de la décennie. Vous avez peut-être déjà entendu l’expression « génération perdue » pour parler des jeunes qui sont présentement en âge de se joindre au marché du travail. Le chômage qui affecte de nombreuses catégories de travailleurs frappe plus durement les jeunes. Le printemps arabe fut déclenché, entre autres, par la colère des jeunes chômeurs. Le désespoir grandit aussi chez les jeunes des pays européens les plus mal en point.

Les 500M$ que Microsoft investira dans les jeunes ne constituent pas uniquement de l’argent neuf.

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

Nous travaillons maintenant une heure de plus par jour!

06/08/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est ce qui ressort d'une étude de la Harvard Business School sur nos nouvelles habitudes de travail...