Les marques doivent «béquer» les bobos des consommateurs

Publié le 14/03/2014 à 10:35

Les marques doivent «béquer» les bobos des consommateurs

Publié le 14/03/2014 à 10:35

Les consommateurs ne veulent plus de rabais. Ils souffrent du syndrome de la «fatigue chronique du rabais» (discount fatigue). C’est ce qu’explique l’organisme trendwatching dans son rapport. Intitulé « le prix empathique ». Ce rapport évoque la lassitude des consommateurs face à toutes ces offres de rabais dont ils sont submergés. Cette lassitude s’étendrait même aux sites de rabais groupés, qui suscitent moins l’enthousiasme qu’à leur apparition.

« Le prix empathique » nous apprend qu’aux rabais les consommateurs préfèrent le « juste prix » au quotidien. Un rabais peut être accueilli de deux façons. Pile, vous vous réjouissez. Vous y voyez une occasion en or d’épargner. Face, vous comprenez plutôt que le prix qu'on vous réclame habituellemnt s'avère beaucoup trop élevé. Ce faisant, le rabais n’en devient plus un, il n’est que le «juste prix». À ce compte-là, le consommateur préfère plus de transparence et un juste prix en permanence.

Ce rapport de trendwatching évoque aussi d’autres tendances de consommation. En voici quelques unes.

 1- L’humour vend, la compassion vend mieux

Plusieurs entreprises se croient obligées d’être drôles. Ce n’est peut-être pas nécessaire. Il existe d’autres avenues aussi, sinon plus, efficaces. De plus en plus, les consommateurs craquent pour des marques affichant des valeurs humaines de compassion, d’authenticité et d’empathie.

 2- De global à local à archi-local

Nous voulions que les entreprises manifestent leur implication face aux grands enjeux de la société. C’est encore vrai. Mais le consommateur veut aussi que les entreprises et leurs marques s’intéressent à lui, à son sort, à sa petite personne, à ses problèmes particuliers. C’est ce qu’on appelle « de nous à moi ».

 3-Béquer bobo!

Les consommateurs vivent chaque jour toutes sortes de petites et grandes frustrations. Ils veulent savoir comment les entreprises et leurs marques comptent soulager ces irritants. Ils accorderont  donc leur loyauté , et leurs dollars, aux produits et services qui apportent des solutions concrètes à leurs problèmes. Reste aux entreprises à démontrer simplement  et clairement comment elles y arrivent. Des messages clairs, des exemples qui évoquent des situations concrètes et réalistes sauront toucher le cœur, et le portefeuille, des consommateurs.

 Qu’en pensez-vous? Connaissez-vous des marques, québécoises ou étrangères, qui « soulagent vos douleurs »?

 ME SUIVRE SUR TWITTER : diane_berard

 

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

L'immense et désespérante solitude des RH

19/08/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Les employés ont une méconnaissance crasse de ce que font les RH, selon une étude. À qui la faute?