Le discours d'Obama en 4 clics

Publié le 28/01/2010 à 11:12

Le discours d'Obama en 4 clics

Publié le 28/01/2010 à 11:12

Ennuyant, facile, efficace.. prévisible... excellent... rassurant..  Hier, le plus grand orateur des États-Unis a donné ce qu'il est convenu d'appeler "le discours de l'année". Quelques jours à peine après la défaite des Démocrates au Massachusetts et au beau milieu d'une double réforme -système financier et de santé- Obama a tenté de rassurer l'Américain moyen, sans effaroucher les Fat Cats, tout en plaidant pour une cesser-le-feu à Washington afin que les réformes en suspend puissent passer.  Méchante mission!

Comment faut-il s'y prendre dans de telles circonstances? Faut-il électriser les foules ou la jouer plus en douceur? On avait recommandé à Obama de faire court, il n'a pas écouté. Préférant couvrir le plus de terrain possible. Bref, au lieu d'offrir une table d'hôte, il a proposé un buffet. Le client a  l'impression d'en avoir plus pour son argent...

Pour  en savoir plus , je vous propose:

1-Jonathan Chait qualifie le discours d'ennuyant, facile et efficace, bref rassurant pour  l'Américain  moyen aussi bien que les Démocrates;

2-James Surowiecki note aussi l'absence de surprises, un signe positif qu'Obama ne cède pas à la panique suite  à l'élection au Massachusetts;

3-Jonathan Cohn accorde de bonnes notes pour l'effort et l'effet et attend les résultats concrets ;

4-Andrew Samwick commente trois passages: le désir de doubler les exportations d'ici 5 ans -irréaliste, les  plans de sauvetages - inefficaces-, et la réforme de la santé - réingénérie au lieu de financement -.

 

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

COVID-19: malade, 1 Québécois sur 5 irait quand même au travail!

31/07/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Une attitude irresponsable qui a pourtant une explication à la fois simple et terrifiante, selon une étude...