Gouvernance: les leçons à tirer du fiasco Nortel

Publié le 17/01/2012 à 13:19, mis à jour le 17/01/2012 à 14:04

Gouvernance: les leçons à tirer du fiasco Nortel

Publié le 17/01/2012 à 13:19, mis à jour le 17/01/2012 à 14:04

[Photo : Bloomberg]

BLOGUE Le procès de Frank Dunn, Douglas Beatty et Michael Gollogly, les trois ex membres de la direction de Nortel accusés de manipuler les états financiers pour décorcher leurs bonis a débuté hier.

Laissons pour un instant de côté les accusés. Concentrons-nous sur un autre groupe: le conseil. Après tout, le patron de la direction, c’est le conseil!

ME SUIVRE SUR TWITTER: diane_berard

Ma question: dix ans plus tard, peut-on encore “passer des sapins” aux administrateurs?

J’ai interviewé deux experts, la Britannique Lucy Marcus, (entrepreneure, administratrice, chroniqueuse pour le Harvard Business Review et Reuters ainsi que membre des 50 penseurs les plus influents en management ) et la Canadien Richard LeBlanc (professeur de droit, gouvernance et éthique à l'université York et gestionnaire du groupe "Boards and Advisors" sur LinkedIn).  Leurs propos ne m’ont pas tellement rassurée…

Les choses ont-elles changé en 10 ans?

Lucy Marcus: Oui et votre chronique en est la preuve. Il y a dix ans, personne n’écrivait sur la gouvernance ni sur les conseils. Le conseil était une boîte noire. Un lieu de mystère et de secrets. On imaginait les conseils peuplés de gens sages. Il était hors de question de mettre leur jugement et leurs décisions en doute.

Richard LeBlanc: Non. L’environnement qui a permis à la direction de Nortel de frauder demeure le même. Pour effectuer son travail correctement un administrateur doit posséder deux compétences: un niveau de litttératie financière très élevé et une parfaite connaissance du secteur d’activités. Les conseils sont encore peuplés de PDG, d’avocats, de comptables qui ne connaissent, ni ne comprennent, rien à l’industrie à laquelle appartient l’entreprise dont ils sont administrateurs. Les conseils sont peuplés “d’enthousiastes amateurs”... C’est parfait pour les fraudeurs, mais ce n’est pas ce dont nous avons besoin.

Comment peut-on empêcher qu’un autre Nortel se reproduise?

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

Boostez votre productivité grâce à ces 3 trucs d'Elon Musk!

16/09/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le PDG de SpaceX et Tesla a concocté des astuces spéciales pour être hyper efficace au travail.