Diane Bérard: cancer, crise cardiaque et innovation disruptive

Publié le 07/06/2011 à 11:18, mis à jour le 07/06/2011 à 17:40

Diane Bérard: cancer, crise cardiaque et innovation disruptive

Publié le 07/06/2011 à 11:18, mis à jour le 07/06/2011 à 17:40

BLOGUE  Il y a deux  mois, Clayton Christensen a eu une crise cardiaque. Il a perdu l’usage de la parole.

 Ce matin, ce professeur de Harvard a donné une conférence d’une heure devant 1000 personnes et il a à peine hésité.

 Je me trouve au Best Buy Theater, à NYC, pour une conférence de 2 jours sur le thème de l’innovation.

 Le professeur Christensen a abordé « l’innovation disruptive ».

 En voici un résumé :

 Il existe de nombreuses occasions de croissance pour toute entreprise. Les plus lucratives consistent à s’attaquer à des problèmes complexes et onéreux pour en tirer des solutions simples et abordables qui pourront être utilisées par un maximum d’individus à peu de coûts.

 Exemple : le système de santé.

Plutôt que de chercher à contrôler le salaire des spécialistes, il faut innover pour permettre aux généralistes ainsi qu’aux infirmières d’accomplir davantage de tâches et moins référer aux spécialistes.

 Pour l’instant, on investi beaucoup dans le haut de la pyramide, des traitements, des équipements de pointe qui augmentent les investissements nécessaires. Mais, la plupart des patients n’ont pas besoin de cela. Ils sont « sur-servis ».

 D’ailleurs, les clients se trouvent le long d’un spectre :

à l’une extrémité, les très difficiles qu’on ne pourra jamais satisfaire ou alors on ne le fera qu’à grands frais et, à l’autre, les clients aux besoins simples qui sont « sur-servis ».

Qu’en pensez-vous?

 À suivre je retourne à la conférence avec le célébrissime Tony Hsieh , monsieur Zappos!

 

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

5 trucs ultra simples pour gagner en empathie

16/10/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est que l'empathie est devenue un incontournable au travail – pour négocier, pour résoudre un conflit, etc.