Conférence de Montréal: le monde selon McKinsey

Publié le 14/06/2012 à 14:22, mis à jour le 14/06/2012 à 14:28

Conférence de Montréal: le monde selon McKinsey

Publié le 14/06/2012 à 14:22, mis à jour le 14/06/2012 à 14:28

BLOGUE. “J’en ai marre de parler de l’Europe. Je vais vous parler d’autres chose.” Le Canadien Dominic Barton, qui dirige McKinsey, la boîte de consultants la plus prestigieuse au monde, est en ville pour la Conférence de Montréal. Et il n’a pas envie de s'étendre sur la situation européenne. Il a plutôt envie de parler des tendances qui influenceront l’économie mondiale au cours de 20/30 prochaines années et de leur impact sur le capitalisme.

(Petite parenthèse: c’est fou comme on parle de capitalisme depuis la crise. Comme s’il venait de naître. Cela me fait penser à ces conjoints en crise qui, tout à coup, se mettent à parler en termes de trio plutôt que de duo. Il y a madame, monsieur et LE couple. Le couple devient une entité extérieure qui a son existence propre. Il semble qu’il en soit de même du capitalisme. C'est à croire qu'il existe par lui-même, complètement déconnecté du système et de ses acteurs,nous.)

Revenons aux tendances de Dominic Barton:

 1-le rééquilibrage du monde: le déplacement du pouvoir et de la croissance de l’Occident vers l’Orient, l’entrée d’un milliard de personnes dans la classe moyenne, l’urbanisation accélérée ( 500 000 migrants convergent vers Shanghai chaque année), le déplacement de la croissance démographique ( il naît plus de bébés au Nigéria que dans toute l’Europe);

2-la technologie partout, tout le temps: “Je rencontre deux pdg par jour, histoire de demeurer en contact avec notre base de clients. Je leur demande régulièrement ce qui les préoccupent. La technologie se trouve systématiquement en haut de leur liste. Ils sont conscients que celle-ci évolue bien plus vite qu’eux et que leur entreprise.” Au début du 20ième siècle, la durée de vie moyenne des entreprise du S&P était de 90 ans. Aujourd’hui, elle est de 15 ans;

3-le grand “rebrassage” des prix: avec plus de consommateurs et une demande accrue pour les ressources d'importantes fluctuations de prix sont à prévoir;

4-le poids de la démographie: “Vous trouvez peut-être le sujet ennuyant, il n’en est pas moins pertinent. On l’observe même en Asie.” En Asie du nord, on compte 10 travailleurs pour un retraité. En 2020, ce ratio sera plutôt de trois pour un.

Et où s’en va le capitalisme?

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Sur le même sujet

Bérard - Une pétition pour légaliser le 8e groupe hôtelier au monde, airbnb

Mis à jour le 14/11/2013

BLOGUE. Connaissez-vous le site de location de maisons/appartements airbnb ? Lancé en 2008 à San ...

Bérard - Les 10 détaillants québécois perçus comme les plus responsables

Mis à jour le 13/11/2013

BLOGUE. Plus de 4 Québécois sur 10 seraient prêts à boycotter un détaillant qui ...

Blogues similaires

L'immense et désespérante solitude des RH

19/08/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Les employés ont une méconnaissance crasse de ce que font les RH, selon une étude. À qui la faute?