Ces 10 Québécois participeront au G20 des jeunes entrepreneurs

Publié le 21/07/2015 à 09:58

Ces 10 Québécois participeront au G20 des jeunes entrepreneurs

Publié le 21/07/2015 à 09:58

Sarah Segal,de Squish,fait partie des 10 Québécois du G20 des jeunes entrepreneurs 2015

Dix Québécois iront au G20 des jeunes entrepreneurs à Istanbul.

Du 7 au 9 septembre prochains, 22 jeunes entrepreneurs canadiens (dont 10 Québécois) se rencontreront à Istanbul, en Turquie, pour proposer des façons de stimuler l’entrepreneuriat afin de dynamiser la croissance mondiale. Ils se joindront à 600 jeunes entrepreneurs venus de tous les pays du G20 pour la sixième rencontre annuelle de l'Alliance des jeunes entrepreneurs du G20.

L'Alliance des jeunes entrepreneurs du G20 est née lors du G20 de Toronto, en 2010. Chaque année, ces jeunes se réunissent quelques mois avant la tenue du G20, dans le pays où se tiendra celui-ci. Ils préparent des recommandations qui doivent contribuer à atteindre l’objectif fixé par le G20. En 2014, les membres du G20 se sont donnés comme objectif une croissance annuelle de 2 % pendant 5 ans. À Istanbul, les jeunes du G20 proposeront leurs façons d’y arriver.

« Les jeunes entrepreneurs du G20 incarnent le mouvement de solidarité émergent au sein de la communauté entrepreneuriale québécoise. »

Chaque année, ils s’appuient sur des études qu’ils commandent à des firmes comme Accenture et E&Y. En 2013, par exemple, ils ont pu compter sur le rapport «Avoiding a lost generation», de E&Y.

Winston Chan fait partie des Québécois de la délégation 2015 de l'Alliance des jeunes entrepreneurs. Il est aussi le Sherpa junior de la délégation canadienne et siège au comité exécutif. Il participe aussi au sein du groupe de travail du G20 sur l’emploi.

Cette année, une soixantaine de jeunes entrepreneurs canadiens ont postulé pour une chance de participer au G20 des jeunes entrepreneurs. «Le tiers des applications provenaient du Québec, alors que nous ne formons que 1/4 de la population canadienne, souligne fièrement Winston Chan. Il y a un boom entrepreneurial au Québec.»

ME SUIVRE SUR TWITTER: diane_berard

DÉCOUVREZ MES BILLETS PRÉCÉDENTS

Le G20 se préoccupe d’entrepreneuriat

«Depuis la rencontre de Moscou, en 2013, l’entrepreneuriat apparaît enfin à l’agenda du G20, poursuit Winston Chan. Cette année-là, pour la première fois, l’entrepreneuriat est apparu dans la déclaration commune. Jusque là, les PME avaient peu de voix au sein du G20. Maintenant, elles en ont une.»

Les préoccupations du G20 des jeunes entrepreneurs

Parmi les préoccupations récurrentes, on note:

1-l’établissement d’un visa multilatéral pour entrepreneurs dans tous les pays du G20, une « voie rapide », moins bureaucratique ;

2-le financement en général, avec un regard sur les nouvelles avenues comme le financement participatif;

3-l’accès au financement pour les femmes entrepreneures.

Voici les 10 jeunes entrepreneurs québécois qui joindront les 600 membres du G20 des jeunes entrepreneurs 2015

1-Alexandre Fainberg, Heddeko

Fabricant de vêtements intelligents qui permettent aux sportifs et aux entraîneurs d’enregistrer et de mémoriser les mouvements pour un entraînement optimal

2-Alexandre Mensi, Mango Software

Société de logiciels qui s’intéresse à l’automatisation des processus d’affaires

3-Arielle Beaudin, Lori.biz

Organisation d’événements, création de contenu et communication liés à l’entrepreneuriat féminin

4- Bassil Silim Jones, Merchlar

Agence de créativité numérique dans la réalité augmentée

5-Déborah Cherenfant, Mots d’Elles Media

Blogue, répertoire de femmes qui ont réussi en affaires, agenda d’évènements reliés à ces femmes et à leurs histoires

6- Felix Marzell, Dix au carré

Design et ingénierie du divertissement. Un espace pour les réunions de création, des services de modélisation, de fabrication, de prototypage, d’assemblage et de finition, ainsi qu'un espace destiné aux tests de performance

7-Humeyra Ayshé Karsli, Atlantic Trade Bridge

Service de consultation et d’accompagnement pour la croissance internationale

8- JP Desjardins, The Wallrus & Orangerine

Création d’outils de communication interactifs

9-Sarah Segal, Squish

Première boutique spécialisée en bonbons artisanaux en Amérique du Nord, plus de 100 saveurs de bonbons gélifiés

10-Winston Chan, Dr Winston Chan Wellness Chiropractic, Clinique de chiropraxie

Ces 10 entrepreneurs québécois ont été retenus parce qu’en plus de posséder des PME, ils s’impliquent dans le développement d’une culture entrepreneuriale québécoise. Et ils acceptent de jouer le rôle d’ambassadeurs en donnant des conférences et en participant à des événements. Cela s’inscrit dans un mouvement de solidarité et de partage de plus en plus présent au sein de la communauté entrepreneuriale québécoise. Louis-Philippe Maurice, fondateur de Busbud, parle d’entrepreneuriat « pair à pair » sur la plateforme Prospérité Québec du Conseil du patronat.

La meilleure façon de donner envie de devenir entrepreneur c’est de rencontrer des entrepreneurs passionnés qui racontent leur histoire. Après tout, plusieurs d’entre nous avons choisi notre carrière parce que nous avons croisé un homme ou une femme qui pratiquait un métier qui nous a fait vibrer. Et c’est autant le métier que la personne qui le pratiquait qui nous a donné envie de suivre ses traces. L’entrepreneuriat est un métier. Pour attirer des candidats, il faut des modèles qui nous expliquent ce qu'ils font et pourquoi ils le font.

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

Le conseil oublié d'Einstein pour être heureux au travail!

17/06/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il a été déniché dans des notes rédigées au Japon en 1922 et dévoilées seulement en 2017...