Certification WELL: et si aller au travail améliorait votre santé?

Publié le 27/06/2017 à 13:40

Certification WELL: et si aller au travail améliorait votre santé?

Publié le 27/06/2017 à 13:40

Par Diane Bérard

La certification WELL est valide pour trois ans. Après cette période, il faut postuler de nouveau. Cette certification évalue plus de 100 critères qui reposent sur sept thèmes:

-L’air: on vise une qualité d’air optimale. Les contaminants sont éliminés via la purification de l’air et des mesures préventives.

- L’eau: elle doit être facilement accessible et de bonne qualité.

-L'alimentation: l’offre alimentaire doit être saine et diversifiée. Les gestionnaires d’un immeuble WELL doivent, par exemple, soigner leur offre de restauration. Ils doivent veiller, entre autres, à ce que les ingrédients artificiels des aliments proposés soient clairement identifiés.

-La lumière: l’usage de la lumière naturelle est maximisé et l’éclairage artificiel est contrôlé pour améliorer l’humeur et la productivité.

-L'activité physique: le design facilite les déplacements actifs.

-Le confort : il est question du confort acoustique (insonorisation) et du confort physique (température).

-L’esprit: la santé psychologique est stimulée par l’esthétisme et la présence d’un environnement naturel.

Ce processus exige trois évaluations: scientifique, pratique et médicale. Comme vous pouvez le constater, cette reconnaissance est très holistique. On cherche à améliorer le bien-être des habitants de ces édifices par le biais du design aussi bien que de la technologie.

La certification WELL est encore peu connue. Le 6 juin dernier, la ville de New York vient de joindre le mouvement grâce au siège social de Structure Tone, à Manhattan.

«La santé et le bien-être des habitants d’un bâtiment ne sont pas encore une priorité des propriétaires immobiliers, reconnaît Thomas Mueller, président et PDG du Conseil du bâtiment durable du Canada. La performance financière et énergétique de leurs édifices les préoccupe davantage. Il y a un travail de sensibilisation à faire.»

Les retombées d'une certification WELL

Pour amorcer ce travail de sensibilisation aux vertus humaines et économiques des édifices WELL, Thomas Mueller énonce quelques statistiques :

-38% les propriétaires qui dessinent, ou rénovent, leurs édifices en tenant compte de la santé et du bien-être des occupants voient la valeur de leur édifice augmenter (en moyenne de 7%);

-près de la moitié (46%) louent leurs espaces plus rapidement;

-plus du quart (28%) peuvent réclamer un loyer plus élevé.

Changer de posture: investir dans ses employés plutôt que dans l’édifice

La certification WELL implique un changement culturel chez les employeurs. Pour le concrétiser, les promoteurs du projet new-yorkais Structure Tone ont choisi d’exprimer le budget qu’ils ont consacré à devenir un édifice WELL en «investissement par employé» plutôt qu’en «investissement par pied carré».

Les mots que l’on emploie sont porteurs de sens. Pour changer les perceptions, il faut aussi changer le vocabulaire.

 

À la une

Bourse: Wall Street a le souffle coupé par la Chine et la Fed

Mis à jour le 28/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'indice phare de la Bourse de Toronto clôture en baisse de 150 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 28/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Apple, Calian et Groupe TMX

28/11/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Apple, Calian et Groupe TMX ? Voici quelques recommandations d’analystes.