Cameron: la Grande-Bretagne est en guerre

Publié le 19/11/2012 à 12:33, mis à jour le 19/11/2012 à 13:36

Cameron: la Grande-Bretagne est en guerre

Publié le 19/11/2012 à 12:33, mis à jour le 19/11/2012 à 13:36

Par Diane Bérard

BLOGUE. « La Grande-Bretagne est en guerre », voilà ce qu’a déclaré aujourd’hui le PM David Cameron. Il estime la situation économique de son pays suffisamment critique pour la comparer à celle qui prévaut lors d’une guerre. Ce qui, a-t-il ajouté, justifie le fait de ne plus suivre les « règles normales ». Un peu comme le fit Winston Churchill lors de la Deuxième Guerre Mondiale.

Que signifie exactement « les règles normales » ne s’appliquent pas ?

Si le gouvernement Cameron estime une loi ou une mesure essentielle pour redresser l’économie, il passera immédiatement aux actes.

Deux exemples :

1-les ministres pourront introduire de nouvelles mesures sans aucune consultation préalable. Jusque là, l'introduction de toute nouvelle mesure était précédée d'une période de consultation de trois mois . Récemment, celle-ci est passée à deux semaines. Désormais, si la situation l’impose, aucune période de consultation n’est requise;

2- il sera désormais plus onéreux et plus complexe pour les individus aussi bien que pour les groupes de contester les mesures gouvernementales devant la cour.

Depuis quelques semaines, Cameron n’y va pas avec le dos de la cuillère. Aux grands maux, les grands moyens. Chez lui comme à l’extérieur.

À la une

Bousculer le monde l'assurance avec Alcor&Mizar

15/09/2021 | Emmanuel Martinez

Alcor&Mizar espère révolutionner le monde de l’assurance en offrant des conseils, sans vente de police.

Femmessor change de nom pour Evol

15/09/2021 | Les Affaires

«Nous avons la conviction d’avoir trouvé un nom qui incarne réellement l’ambition que nous poursuivons.»

Bourse: Wall Street retrouve la bonne humeur et termine en hausse

Mis à jour le 15/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto connaît sa meilleure séance en près de deux mois.