C2 Montréal: venez écouter des investisseurs pitcher!

Publié le 15/05/2017 à 09:33

C2 Montréal: venez écouter des investisseurs pitcher!

Publié le 15/05/2017 à 09:33

Guy Gervais (à droite), d'HumanID (en compagnie d'Étienne Desmarais d'Ecotierra), un des quatre investisseurs d'impact qui pitchera le 25 mai à l'événement Les Affaires/L'Esplanade

Avez-vous accès à un billet pour la conférence C2 Montréal qui se tiendra la semaine prochaine? Si oui, j’aimerais vous inviter à assister à un atelier très spécial qui se déroulera sur le site de C2 (dans le Garage), dans le cadre de la programmation régulière. Il s’agit de la session «Quand ce sont les investisseurs qui pitchent». Les Affaires organise cet atelier en collaboration avec l’Esplanade, le premier accélérateur québécois d’entreprises sociales et d’impact (jeudi le 25 mai de 7h30 à 8h45).

Vous avez probablement déjà assisté à des pitchs d’entrepreneurs. Selon cette formule, très populaire dans les conférences, l’entrepreneur présente son entreprise, sa mission, sa proposition de valeur et ses besoins financiers en quelques minutes. Tout cela dans le but d’attirer des investissements.

Notre atelier C2 inverse la formule: les investisseurs pitchent! Pourquoi? C’est notre façon de faire connaître l’investissement d’impact. Il s’agit d’investissements réalisés avec l’intention de générer un impact social et environnemental positif durable, en même temps qu’un rendement financier. Vous ferez la connaissance de Guy Gervais (HumanID), Christophe Goffoz (Divergent Capital), Tima Gros (Impak Finance) et Emmanuelle Dulondel (Caisse d’Économie Solidaire Desjardins).

Chacun expliquera pourquoi il (elle) est devenu (e) investisseur (e) d’impact et quel type de projet il (elle) recherche. Pour respecter la formule du pitch, nos quatre investisseurs répondront aux questions d’un panel composé d’entrepreneurs chevronnés. Il s’agit de Christine Renaud ( E-180, la firme qui fournit le service Braindates à C2 Montréal), Claudine Labelle (Fillactive, qui a comme porte-parole Sophie Grégoire-Trudeau), Audra Reyni (World Wide Hearing, Challenge Foundation, récipiendaire d’un prix de 750 000$ au Google Impact Challenge en mars 2017) et Fabrice Vil (Pour Trois Points). Ça, c’est le deuxième objectif de notre atelier : rappeler aux entrepreneurs qu’il est essentiel de choisir des investisseurs dont les valeurs s'arriment aux leurs.

En 2016, 77,4 milliards de dollars américains d’actifs étaient investis selon les principes du développement durable. Ce mouvement mondial gagne le Québec depuis quelques années.

«Le rôle traditionnel d'ange financier m'a satisfait pendant 10 ans, raconte-t-il. Puis, j'ai cherché un sens plus grand à ma vie.” Guy Gervais, HumanID

«J'en avais assez de travailler pour un rendement, confie le cofondateur de Divergent Capital. Je voulais travailler pour un impact. J’ai fait carrière dans l'industrie pharmaceutique. Nos produits contribuent au bien de la société, mais je me suis mis à remettre nos méthodes en question. La façon dont on atteint un rendement compte autant que le rendement lui-même.» Christophe Goffoz, Divergent Capital

«Les banques ont un pouvoir multiplicateur d’impact. Elles peuvent jouer un rôle social en prêtant à de vraies entreprises qui ont un impact durable sur la vie de vraies gens. » Tima Gros, Impak Finance

Venez entendre la suite et discuter avec nous de la façon dont on peut mettre l’argent privé à contribution pour trouver et déployer des solutions durables aux enjeux sociétaux du 21e siècle. Ça se passe le jeudi 25 mai de 7h30 à 8h45 dans le Garage, pendant la conférence C2 Mtl. Pour vous inscrire, écrivez-moi à diane.berard@tc.tc

Places limitées, premier arrivé, premier servi!

 

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

Vaut-il mieux un manager contrôlant ou bienveillant?

10/10/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La question est de savoir jusqu'où peut aller l'empowerment des employés...