Bérard - Du nouveau pour mesurer l'économie d'un pays, l'indice Attali

Publié le 23/09/2013 à 14:00, mis à jour le 23/09/2013 à 14:19

Bérard - Du nouveau pour mesurer l'économie d'un pays, l'indice Attali

Publié le 23/09/2013 à 14:00, mis à jour le 23/09/2013 à 14:19

Ce rapport propose de "définir un statut de dirigeant d'entreprise". Le dirigeant d'entreprise deviendrait un vrai dirigeant, pas un représenant mandaté. Il serait doté de droits, de devoirs et de contre-pouvoirs." Ce statut permettrait de clarifier le mode de rémunération en l'alignant sur des indicateus émanant de toutes les parties prenantes.

Pour un secteur financier positif

Les auteurs du rapport pout l’économie positive reconnaissent l’importance du secteur financier et lui tendent la main. « La finance constitue le système sanguin de l’économie ». Il faut recréer un équilibre entre la spéculation et le rôle traditionnel de la finance qui est de financer les activités de la société. Rappeler que sa finalité est d’aider les entreprises clientes à faire des profits plus que d’en faire elle-même. Bref, l’économie positive veut interdire les activités néfastes ( certains fonds alternatifs, les paradis fiscaux, etc.). Mais pas question de jeter un opprobre unanime sur les activités de marchés des banques. Juste redonner un sens à la finance.

À noter: ce rapport, surnommé le rapport Attali, est co-signé par de nombreux dirigeants d'entreprises dont Orange, GE, Veolia, Publicis, Illy, etc.

Vous pouvez lire ce rapport ici.

ME SUIVRE SUR TWITTER : diane_berard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

Quelle est la tenue parfaite pour un entretien d'embauche?

12/09/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le complet et le tailleur sont-ils toujours de rigueur, de nos jours? Hum, pas sûr...