Bérard - 5 mises en garde de l'OCDE à propos de l'économie mondiale

Publié le 03/09/2013 à 11:46, mis à jour le 03/09/2013 à 11:58

Bérard - 5 mises en garde de l'OCDE à propos de l'économie mondiale

Publié le 03/09/2013 à 11:46, mis à jour le 03/09/2013 à 11:58

Les politiques fiscales et monétaires ont donné tout ce qu’elles pouvaient. L’heure est aux réformes structurelles : système d’éducation, programme de r-d, programme d’innovation, incitatifs à la compétitivité, mise à niveau technologique, marché du travail, etc. C’est le fonctionnement du système qu’il faut repenser, pas seulement quelques règles.

Les politiques fiscales et monétaires permettent d’influencer les 12 prochains mois. Les réformes structurelles, elles, ont un impact sur la prochaine décennie. Et c’est ce dont l’économie aurait besoin. « Les meilleures politiques à court terme sont des mesures à long terme. »

Message 4- Rebâtissez la confiance

On entend et on entendra de plus en plus parler de confiance et, surtout, de crise de confiance. La confiance des citoyens et des marchés est essentielle au succès des réformes. Les politiciens auront beau imaginer des mesures « techniquement parfaites », si le marché et les citoyens n’y croient pas, celles-ci seront vaines. L’OCDE rappelle donc aux États que ceux-ci doivent consacrer autant d’énergie à rebâtir cette confiance qu’à concocter des plans de relance et de croissance.

Message 5 – Gare au chômage « collant »

Ce qu’il y a d’embêtant avec le chômage c’est qu’il grimpe beaucoup plus facilement qu’il descend. Ainsi, lorsque la reprise paraît, le chômage, lui, ne disparaît pas. Dans la zone euro, par exemple, il continue de grimper. La planète compte 74 M de chômeurs.

Maintenant quelques chiffres pour mettre les différentes situations des États en perspective.

La croissance du PIB dans les pays de l’OCDE

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

Apprendre à tourner la page

Édition du 20 Janvier 2021 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. J’ ai une grande nouvelle que j’ai annoncée déjà il y a quelques jours sur notre site web.