Banques canadiennes: la revanche des nerds!

Publié le 02/02/2010 à 11:58

Banques canadiennes: la revanche des nerds!

Publié le 02/02/2010 à 11:58

" En affaires, plus vous êtes plattes, plus vous allez réussir."

Ce n'est pas moi qui le dit mais bien le très sérieux Paul Krugman, chroniqueur au New York Times et prix Nobel d'économie. Il fait référence à notre sytème bancaire qui, depuis la crise, fait parler de lui d'un bout à l'autre de la planète pour avoir sû garder le cap. En plus d'avouer sa fascination pour le Canada, Krugman dépeint nos banques comme de véritables Roc de Gibraltar. Il vante leur prudence, la réglementation et les instruments de contrôle, etc . Il souligne que d'un côté comme de l'autre de la frontière, le système bancaire a été soumis aux mêmes tentations mais que là où le Canada a sû résister, les États-Unis, eux, ont succombé.

Krugman souhaite que les États-Unis s'inspirent du sytème bancaire canadien. mais il doute que cela se produise. Il prévoit une vague de résistance de la part des Républicains.

Songez que ce commentaire suit mon entrée d'hier, Manuvie et la femme d'Earl Jones,  sur les risques excessifs que Manuvie a pris et qui forcent aujourd'hui le nouveau PDG a faire volte-face. Il semble bien que Dominic d'Alessandro, lui, ne correspond pas au financier canadien platte moyen dont raffole Paul Krugman...

Ce qui amène la question suivante:le succès du système bancaire canadien démontre-t-il que les entreprises heureuses n'ont pas d'histoire? Assistons-nous à la revanche des nerds? Ceux qui ont sû résister aux charmes de l'affriolante cheerleader pour potasser dans leurs livres et décrocher leur diplôme...

 

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

COVID-19: malade, 1 Québécois sur 5 irait quand même au travail!

31/07/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Une attitude irresponsable qui a pourtant une explication à la fois simple et terrifiante, selon une étude...