Nasdaq: une «saine correction», selon Fiera Capital

Publié le 11/09/2020 à 08:00

Nasdaq: une «saine correction», selon Fiera Capital

Publié le 11/09/2020 à 08:00

Un panneau du Nasdaq.

(Photo: 123RF)

BALADO. La récente correction du Nasdaq a permis de purger certains excès, soutient Nicolas Vaugeois, vice-président et gestionnaire de portefeuille, répartition globale de l’actif et stratégies alternatives chez Fiera Capital.

M. Vaugeois note que les fractionnement d'actions annoncés chez Tesla et Apple ces dernières semaines ont clairement montré un excès d'enthousiasme des investisseurs. Les titres des deux sociétés ont connu de fortes progressions après les annonces, alors qu'à la base, un fractionnement des actions ne crée aucune valeur.

À plus long terme, Fiera Capital anticipe que les investisseurs se tourneront davantage vers les secteurs «valeurs» comme celui des financières. La société est davantage favorable aux actions canadiennes qu'à celles des États-Unis.

 

À propos de ce blogue

Le blogue des Gestionnaires en action permet à des gestionnaires de portefeuille de commenter divers éléments de l'actualité boursière et financière qui retiennent l'attention.

Denis Lalonde
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

La filiale chinoise de Tim Hortons entrera en bourse

Tim Hortons compte actuellement 199 succursales en Chine et prévoit de presque doubler l’empreinte de la chaîne.

GXO Logistics fait son entrée à Wall Street

02/08/2021 | AFP

L'entreprise s'est séparée de XPO Logistics pour voler de ses propres ailes.

Blogues similaires

Un rentrée boursière empreinte d’optimisme nerveux

Édition du 08 Septembre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Même si sept mois consécutifs de gains pour les grands indices canadien et américains et ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Que faire avec un titre qui s'est fortement apprécié?

17/09/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Le risque de «couper les fleurs et arroser les mauvaises herbes» est bien présent en Bourse.