Les marchés boursiers et obligataires anticipent déjà des baisses de taux

Publié le 27/01/2023 à 07:30

Les marchés boursiers et obligataires anticipent déjà des baisses de taux

Publié le 27/01/2023 à 07:30

Un bureau de la Banque du Canada

La Banque du Canada a annoncé le 25 janvier qu'elle augmentait son taux directeur d'un quart de point de pourcentage, à 4,5%. (Photo: 123RF)

BALADO. La Banque du Canada a annoncé le 25 janvier qu'elle augmentait son taux directeur d'un quart de point de pourcentage, à 4,5%, signalant du même coup une pause du resserrement de sa politique monétaire.

Luc Girard, gestionnaire de portefeuille chez Noël Girard Lehoux, Valeurs mobilières Desjardins, explique que cette décision a été bien reçue par les marchés financiers, car le plus difficile pour une banque centrale est de ne pas procéder à «la hausse de trop qui plongerait le pays dans une sévère récession», tout en admettant que la pause ne signifie pas nécessairement la fin des augmentations du taux directeur.

À son avis, le resserrement monétaire pourrait se poursuivre si l'inflation repartait à la hausse.

Il souligne par ailleurs que les marchés obligataires, tout comme la Bourse, sont des marchés d'anticipations qui ont déjà les yeux tournés vers la seconde moitié de 2023.

Luc Girard explique que les marchés obligataires se positionnent pour des baisses de taux qui seraient plus agressives que celles prévues par les économistes. Ces derniers misent sur une ou deux baisses d'ici la fin de l'année.

Il ajoute que si les marchés boursiers ont raison dans leur anticipation d'une courte récession, on se dirige d'ici la fin de l'année vers le début d'un nouveau cycle haussier qui favorisera les secteurs cycliques comme les ressources naturelles, les titres industriels, l'énergie, les financières et la technologie.

 

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 24 avril

Mis à jour le 24/04/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Plan de réduction des GES de BCE, Telus et Rogers: où en sont-ils?

24/04/2024 | Mathieu Blais

EXPERT INVITÉ. BCE, Telus et Rogers ont émis des cibles de réduction différentes pour 2030.

OPINION Bourse: Wall Street en ordre dispersé, dans un marché sélectif et prudent
Mis à jour le 24/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 24 avril
Mis à jour le 24/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les nouvelles du marché du mercredi 24 avril
Mis à jour le 24/04/2024 | Refinitiv

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Nouveaux sommets des marchés: occasion d'investissement ou risque accru?

05/04/2024 | Richard Langevin

EXPERT INVITÉ. Quel investisseur n’a pas déjà rêvé de réintégrer le marché le 23 mars 2020 après le recul pandémique?

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.