Doit-on fuir les titres à revenu fixe comme la peste?

Publié le 28/08/2020 à 08:11

Doit-on fuir les titres à revenu fixe comme la peste?

Publié le 28/08/2020 à 08:11

Des piles de pièces de monnaie en ordre décroissant.

(Photo: 123RF)

BALADO. Avec les taux d'intérêt qui sont proches de zéro et qui vont y rester pour encore longtemps, les investisseurs devraient-ils fuir les obligations et autres titres à revenu fixe comme la peste?

Vincent Fournier, gestionnaire de portefeuille chez Claret, prévient qu'il est très difficile de trouver des titres à revenu fixe qui répondent aux trois objectifs d'investissement pour lesquels ils ont été créés, soit protéger le capital, générer des liquidités et offrir une protection en cas de chute des marchés boursiers.

Comme la valeur des obligations augmente lorsque les taux d'intérêt diminuent, le seul moyen pour ces dernières de prendre de la valeur serait que les taux descendent en territoire négatif (comme c'est le cas depuis plusieurs mois dans certains pays d'Europe et d'Asie), ce qui n'est pas souhaitable.

 

À propos de ce blogue

Le blogue des Gestionnaires en action permet à des gestionnaires de portefeuille de commenter divers éléments de l'actualité boursière et financière qui retiennent l'attention.

Denis Lalonde
Sujets liés

Bourse

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Nouveaux sommets des marchés: occasion d'investissement ou risque accru?

05/04/2024 | Richard Langevin

EXPERT INVITÉ. Quel investisseur n’a pas déjà rêvé de réintégrer le marché le 23 mars 2020 après le recul pandémique?

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.