Bourse: l'héritage de Charlie Munger

Publié le 01/12/2023 à 07:30

Bourse: l'héritage de Charlie Munger

Publié le 01/12/2023 à 07:30

Warren Buffett et Charlie Munger

Warren Buffett (à gauche) aux côtés de Charlie Munger, décédé le 28 novembre. (Photo: Getty Images)

BALADO. Le légendaire investisseur Charlie Munger, décédé le 28 novembre à l'âge de 99 ans, laisse derrière lui un héritage qui dépasse de loin ses prouesses en Bourse.

 

 

Steve Bélisle, gestionnaire de portefeuille à Gestion de placements Manuvie, explique quelques pans de la philosophie d'investissement qui a fait le succès du célèbre tandem Warren Buffett - Charlie Munger à la tête de Berkshire Hathaway (BRK.B, 360,00$US), tout en faisant un parallèle avec celle de son équipe.

«Quand on lit les études qui ont été écrites sur leur façon d'investir, ce qui ressort c'est vraiment la recherche de qualité dans les entreprises, un élément qui nous rejoint beaucoup. La définition de qualité peut toutefois varier beaucoup d'un investisseur à un autre. De ce côté, les dirigeants de Berkshire ont toujours recherché des entreprises en bonne santé financière, mais qui possédaient aussi une qualité intuitive, soit un avantage concurrentiel durable», résume-t-il.

«Un autre élément qui a toujours été très important autant pour Warren Buffett et Charlie Munger que pour mon équipe, c'est l'évaluation des titres des entreprises. On peut trouver une entreprise de très haute qualité, mais si son titre est surévalué, on risque de ne pas générer un bon rendement sur nos investissements», ajoute Steve Bélisle, qui souligne de ce côté l'influence d'un autre investisseurs légendaire, Benjamin Graham (1894-1976).

Steve Bélisle estime que le principal leg de Charlie Munger est une méthode d'investissement saine qui, si elle ne garantit pas une surperformance par rapport aux marchés, augmente grandement les chances de générer des rendements acceptables en Bourse.

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Nouveaux sommets des marchés: occasion d'investissement ou risque accru?

05/04/2024 | Richard Langevin

EXPERT INVITÉ. Quel investisseur n’a pas déjà rêvé de réintégrer le marché le 23 mars 2020 après le recul pandémique?

Des recommandations de lectures pour l'été

07/06/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. S’il y a une sphère où l’âge ne m’a pas encore ralenti (contrairement au tennis!), c’est bien la lecture.