Bourse: bien comprendre le poids du consommateur dans l'économie

Publié le 27/05/2022 à 07:30

Bourse: bien comprendre le poids du consommateur dans l'économie

Publié le 27/05/2022 à 07:30

Un magasin Walmart

Les résultats du détaillant Walmart ont grandement déçu les marchés la semaine dernière. (Photo: 123RF)

BALADO. Les récentes contre-performances des détaillants Walmart (WMT, 126$US) et Target (163,20$US) montrent que les Américains ont commencé à modifier leurs habitudes de consommation et se tournent de plus en plus vers des produits à bas prix qui procurent de faibles marges bénéficiaires.

Luc Girard, gestionnaire de portefeuille chez Noël Girard Lehoux Valeurs mobilières Desjardins, rappelle que le consommateur américain est très important pour le produit intérieur brut du pays. «Son poids dans l'économie des pays industrialisés oscille entre 60% et 70%», dit-il.

Selon lui, les détaillants ont bien compris que leur capacité à refiler les hausses de coûts liées à l'inflation à leurs clients, surtout pour les ménages à faibles revenus, avait des limites. «Les entreprises devront donc négocier de meilleurs prix auprès de leurs fournisseurs», ajoute-t-il.

La situation est toutefois plus réjouissante du côté des détaillants de produits à faibles coûts comme Dollar Tree (162,80$US) et Dollar General (222,13$US), dont les titres ont grimpé respectivement de 21,87% et de 13,71% le 26 mai, tout juste après la publication de leurs résultats financiers du premier trimestre de 2022.

«Dollar Tree et Dollar General ont dévoilé des résultats supérieurs aux attentes tout en relevant leurs prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2022. Ces résultats sont de bon augure pour les détaillants canadiens comme Dollarama (DOL, 70,12$), dont les prochains résultats trimestriels sont attendus le 8 juin», explique Luc Girard.

Ce dernier précise que les investisseurs individuels doivent évaluer les entreprises de l'industrie du commerce de détail selon les «bonnes vieilles règles de base de l'investissement», soit de ne pas paniquer et de considérer l'achat ou même le rachat des titres qui ont des marques de commerce fortes, une saine situation financière et une bonne équipe de gestion. Il rappelle que la qualité récompense toujours les consommateurs à long terme.

 

 

 


À propos de ce blogue

Le blogue des Gestionnaires en action permet à des gestionnaires de portefeuille de commenter divers éléments de l'actualité boursière et financière qui retiennent l'attention.

Denis Lalonde
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Blogues similaires

Derrière le chaos des marchés, le retour à la normale?

Mis à jour le 30/06/2022 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le stratège James Paulsen observe un lent retour à la normale que les investisseurs ne perçoivent pas encore.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.