Une nouvelle rente viagère pour les gens très âgés


Édition du 20 Mars 2024

Une nouvelle rente viagère pour les gens très âgés


Édition du 20 Mars 2024

(Photo: 123RF)

À VOS AFFAIRES. Un produit financier qui aurait tout intérêt à être plus connu est, à mon avis, la rente viagère, c’est-à-dire payable à vie. Or, un nouveau genre de cette rente vient de voir le jour et il pourrait vous faire sauver beaucoup d’impôt en plus des avantages réguliers. Voyons pourquoi.

Tout d’abord, il faut savoir que, pour toutes sortes de raisons, la rente viagère continue d’être «boudée»par l’industrie des services financiers. Pendant combien d’années avons-nous entendu dire «ce n’est pas le temps d’acheter des rentes, les taux d’intérêt sont trop bas»? Or, ce n’est plus le cas. Si vous avez un besoin en cette matière, cet argument — que je trouve un peu risible — devrait vous pousser à agir au cours des prochaines semaines. Si vous ne le connaissez pas, ce n’est pas plus grave que ça, vous ne manquez rien, à mon avis.

J’ai déjà écrit sur le sujet et le but du présent texte n’est pas de vous vendre l’idée que cette justification ne tient pas la route, mais bien de vous présenter un nouveau produit que Desjardins Assurances a mis sur le marché en décembre dernier.

Pourquoi Desjardins Assurances seulement ? Parce que c’est la première institution financière à plonger dans ce type de produit pour lequel la Loi de l’impôt sur le revenu a été modifiée il y a trois ans afin d’en permettre l’émission. On appelle cette rente, la «rente viagère différée à un âge avancé»(RVDAA).

Il s’agit, comme son nom l’indique, d’une rente viagère, mais qui peut commencer à être versée à un âge très avancé. Il convient donc particulièrement aux personnes en bonne santé qui pensent, grâce à leurs saines habitudes de vie et à leur génétique, vivre plus vieux que la moyenne et qui désirent protéger leurs revenus à long terme.

Elle doit généralement être achetée avec des fonds provenant d’un REER ou d’un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). Donc, comme une rente viagère standard, chaque dollar reçu par le bénéficiaire est imposable.

Alors, que vient faire la loi de l’impôt ici ? Elle vient, comme d’habitude, encadrer, mettre des limites.

Par exemple, elle fixe l’âge maximal où peuvent débuter les versements et limite les montants possibles. Ce faisant, elle limite ainsi l’économie d’impôt que vous pouvez en tirer.

Oui, la RVDAA permet de sauver de l’impôt. Combien ? Vous savez que l’âge de 71 ans est l’âge maximal pour être bénéficiaire d’un REER. Au plus tard à ce moment, il doit servir à l’achat d’une rente débutant immédiatement ou être converti en FERR, où des retraits minimums sont exigés chaque année.

La RVDAA permet de retarder une partie de cette conversion ou de cet achat jusqu’à 85 ans, c’est-à-dire que la date limite est repoussée de 14 ans. Si vous n’avez pas besoin des retraits minimums de votre FERR exigés par la loi, vous pourriez ainsi reporter beaucoup de retraits minimums !

Mais, évidemment, comme je l’ai dit, il y a des limites à respecter. Le maximum pouvant servir à l’achat d’une RVDAA est de 25 % du solde des REER ou des FERR. Il y a aussi un montant maximal (en dollars). Ce montant, qui est indexé chaque année selon l’indice des prix à la consommation (IPC) et arrondi aux 10 000 $près, est de 170 000 $en 2024.

Cela signifie donc que si vous détenez un REER ou un FERR d’une valeur d’environ 700 000 $, vous pouvez choisir de transférer le maximum de 170 000 $pour faire l’achat d’une rente qui vous versera, en contrepartie, un revenu à vie à compter d’un âge de votre choix n’excédant pas 85 ans. Comme pour n’importe quelle rente viagère, plus vous l’achetez tard, plus élevés seront vos versements.

À propos de ce blogue

Dany Provost possède une formation multidisciplinaire lui permettant d'avoir une vue d'ensemble d'une situation financière. Combinant l'actuariat, la fiscalité, le placement et une grande maîtrise de l'environnement Excel, son expertise lui a permis de développer plusieurs outils de modélisation complexes, notamment en optimisation fiscale et avantages sociaux. Il est directeur planification financière et optimisation fiscale chez SFL Expertise et est l’auteur des livres «Arrêtez de planifier votre retraite, planifiez votre plaisir» et «As-tu réglé ça?» Membre honoraire et expert désigné de l’Institut de planification financière, il est un collaborateur régulier dans les médias en plus d’être chroniqueur en fiscalité dans le journal Finance et Investissement.

Dany Provost

Sur le même sujet

La liberté financière et le pouvoir de dire non

24/04/2024 | Thomas Gaudet

EXPERT. Il est toujours d'actualité de parler des finances du cœur.

Bientôt un meilleur accès aux épargnes immobilisées?

EXPERT INVITÉ. De nouvelles règles ont été adoptées en ce qui concerne les sommes dites immobilisées pour la retraite.