Préparer la suite, au cas où


Édition du 14 Octobre 2020

Préparer la suite, au cas où


Édition du 14 Octobre 2020

(Photo: 123RF)

À VOS AFFAIRES. J'ai entendu récemment quelques personnes qui m'ont raconté l'enfer qu'ils ont vécu pour régler la succession d'un proche décédé. Être désigné liquidateur témoigne d'une grande marque de confiance, mais peut aussi être un vrai cadeau empoisonné. Pour en limiter les désagréments, on peut faire en sorte, de son vivant, de préparer le terrain le mieux possible.

Lorsqu'on s'informe le moindrement des différentes étapes de la liquidation d'une succession, il y a de quoi avoir le vertige. Plusieurs personnes choisissent ainsi de déléguer la plupart des étapes à des professionnels, tellement il peut y avoir des choses à faire. Plus la situation est complexe, plus le liquidateur aura de travail à faire et plus la facture risque d'être salée. Le même constat s'applique en cas de fouillis dans les affaires de la personne décédée.

Or, pour votre propre succession, il n'est pas trop tard pour agir. Vous pouvez faciliter la tâche à ceux qui vous survivront. Le truc est de concentrer l'information au même endroit, par exemple dans un tiroir. Vous n'aurez à dévoiler qu'à une ou deux personnes l'emplacement de ces documents. Ceux qui devront s'occuper de vos affaires en verront leur tâche grandement simplifiée.

Il n'y a pas que la liquidation de la succession qui peut causer des maux de tête à vos proches. Il y a toute la gestion liée à votre décès, en commençant par vos funérailles.

En plus de certains documents, l'information la plus importante que doit contenir votre tiroir est un document de référence. Il peut inclure une partie des renseignements, mais surtout une liste des coordonnées pouvant aider à trouver l'information.

Par exemple, l'une des étapes les plus importantes de la liquidation d'une succession est la production d'un inventaire. À cette étape, le liquidateur doit dresser la liste de tous vos biens avec leur valeur. Votre document de référence devrait ainsi contenir la liste de tous vos comptes (comptes bancaires, REER, CELI...) avec leurs numéros et les coordonnées des institutions financières. De cette façon, lorsque vos poches contacteront ces institutions financières, ils seront certains de n'avoir rien oublié.

Ce document de référence peut être imprimé sur du papier ou sauvegardé en ligne, sur une clé USB ou tout autre support électronique. L'important est d'y avoir accès au moment où ce sera nécessaire.

Pour être complet, votre tiroir devrait ainsi contenir, au minimum, les informations au sujet des éléments suivants :

> Votre certificat de naissance ;

> Votre certificat d'état civil ;

> Vos déclarations de revenus des trois dernières années ;

> Vos volontés relatives à votre fin de vie ;

> Vos volontés quant à un don d'organe ou de corps ;

> Vos préarrangements funéraires ou vos volontés relatives aux funérailles ;

> Votre testament ;

> La liste de vos biens avec une valeur approximative. Pour les comptes de placement, un relevé de chacun ;

> La liste de vos dettes avec une valeur approximative avec un relevé pour chacune, si disponible ;

> Vos contrats importants (contrat de mariage, entente de vie commune, convention entre actionnaires...) ;

> Vos polices d'assurance vie (faire aussi une liste) ;

> Les coordonnées des professionnels avec qui vous faites affaire (notaire, comptable, avocat...) ;

> Les coordonnées de vos fournisseurs de services (téléphone, câble, gaz...).

Bien sûr, certains éléments, comme un testament notarié ou des directives médicales anticipées, peuvent faire partie d'un registre et être accessible par un professionnel, par exemple, un notaire.

Il faut simplement comprendre que plus vous faites de travail de votre côté, moins vos proches auront à en faire. Il sera déjà assez compliqué de tout régler ce qui ne peut l'être à l'avance... Bon ménage !

 

À propos de ce blogue

Dany Provost possède une formation multidisciplinaire lui permettant d'avoir une vue d'ensemble d'une situation financière. Combinant l'actuariat, la fiscalité, le placement et une grande maîtrise de l'environnement Excel, son expertise lui a permis de développer plusieurs outils de modélisation complexes, notamment en optimisation fiscale. En plus d’être associé dans les cabinets Planium et Avanco, il est directeur planification financière et optimisation fiscale chez SFL Expertise. Il est l’auteur du best-seller Arrêtez de planifier votre retraite, planifiez votre plaisir et est un collaborateur régulier dans les médias en plus d’être chroniqueur en fiscalité dans le journal Finance et Investissement, une publication de TC Media.

Dany Provost

Sur le même sujet

Le casse-tête des héritiers

Édition du 15 Décembre 2021 | Dany Provost

À VOS AFFAIRES. Il se passe rarement une semaine sans que je rencontre une situation où une clarification ...

Vers plus de communication

Édition du 09 Décembre 2020 | Richard Cloutier

GESTION DE PATRIMOINE. La relation entre les conseillers en produits et services financiers et leurs clients est...