Je reprends le collier toutes les semaines

Publié le 10/01/2024 à 15:58

Je reprends le collier toutes les semaines

Publié le 10/01/2024 à 15:58

Je ferai le tour de tout ce qui touche vos finances personnelles. De la gestion de votre portefeuille à la rédaction de votre mandat de protection en passant par votre situation fiscale, vos assurances, vos dettes, votre retraite, votre succession et j’en passe. (Photo: 123RF)

 

Je reprends le collier toutes les semaines
Avis: le présent texte est nul de contenu… mais ça va venir, croyez-moi! Inutile de vous plaindre à la direction.
Je faisais mon petit bout de chemin tranquillement en publiant un texte toutes les deux semaines et nous filions le parfait bonheur, mon blogue et moi. Ça a duré quelques années.
Puis, bang! 
Mars 2020.
La satanée (je dirais bien un autre mot, mais je dois rester politically correct dans un billet sur les finances personnelles) pandémie a frappé.
Pis?
Comment pis? Tu me niaises?
C’est trop gros, la patente. L’économie mondiale est arrêtée! Penses-tu que Jean-Pierre veut entendre parler de son REER alors qu’il se demande s’il va garder sa job ou, pire, si son système immunitaire va le faire passer à travers? Je vais avoir l’air d’un chien dans un jeu de quilles si je parle de sauver de l’impôt dans ce contexte-là.
Il y a juste UN sujet de conversation… J’ai pas le choix, si je veux écrire quelque chose, je dois aussi en parler sinon je vais passer pour un méchant weirdo complètement déconnecté!
Sauf que… 
Ça me tente pas de parler de ça!
Mais tsé quand tu dis pas pantoute! 
À la limite, je pourrais faire une chronique… pis après? Une fois que je vais avoir dit que c’est donc pas drôle la pandémie sur les finances personnelles, je sens que je vais avoir fait le tour… du moins de ce qui me tente de parler.
Je pense que je vais attendre qu’elle passe.
Encore un p'tit peu…
À chaque début d’année, depuis au moins, je dirais deux bonnes années (!), je me suis posé la question: reprendre ou ne pas reprendre?
Bon, OK, ça fait quatre ans, aujourd’hui, on en revient. Elle a laissé des traces, la pandémie, mais on va la laisser dans le congélateur, qui sera fermé à double tour. On va parler un peu de ses traces, comme l’inflation et les taux d’intérêt plus élevés, mais on ne parlera pas d’elle directement, des fois que ça la réveillerait…
Alors, c’est ça. Après quatre années d’abstinence, je recommence. À toutes les semaines, cette fois-ci. Le mercredi en plus. Je sais que vous n’en avez rien à cirer, mais ça va vous faire une espèce de marque de mi-semaine, une brève pause, une courte interruption, un petit interlude, quoi, dans votre horaire chargé. J’espère qu’on aura ce rendez-vous, vous et moi. En fait, c’est à moi d’être assez intéressant pour vous donner le goût de vous y pointer.
Parlant de ça — vous avez peut-être remarqué si vous m’avez déjà suivi dans le passé — mon ton est plus léger… et j’ai l’intention de continuer ainsi. Pendant la pandémie (non je n’en parlerai pas plus que ça), j’ai écrit un deuxième livre, As-tu réglé ça? (en vente chez tous les bons libraires) dans lequel j’ai aussi allégé le ton et j’ai bien aimé. Ce livre, que dis-je, cette bible, fait un grand tour des finances personnelles et plusieurs sujets dont je parlerai au cours des prochains mois s’y retrouvent.
C’est ainsi que vous connaîtrez notamment les meilleures choses à faire et les pièges à éviter dans plusieurs situations, et les conséquences sur vos finances de poser (ou non) tel ou tel geste. Vous comprendrez comment certaines règles peuvent mener à des aberrations comme des cotisations au REER ou des dons de bienfaisance à coût nul… ou même à coût négatif!
Eh oui, je ferai le tour de tout ce qui touche vos finances personnelles. De la gestion de votre portefeuille à la rédaction de votre mandat de protection en passant par votre situation fiscale, vos assurances, vos dettes, votre retraite, votre succession et j’en passe.
Si l’actualité le dicte, je pourrai aussi intervenir en d’autres temps, question de ne pas parler d’un sujet chaud six jours plus tard.
En passant, si vous aimeriez que je discute de votre cas (anonymement bien sûr), n’hésitez pas à me poser vos questions. Peut-être ferez-vous l’objet d’une chronique.
En 2024, j’ai donc pris les résolutions suivantes:
J’essaierai de «séparer le bon grain de l’ivraie» pour que vous soyez en mesure de prendre des décisions éclairées sur les sujets qui seront abordés. Si vous êtes capables de dessiner une ivraie sur-le-champ, vous avez tout mon respect…
J’essaierai de «livrer la marchandise» pour que vous puissiez avoir du plaisir et rester fidèle à notre rendez-vous du mercredi. Ne pas prendre cette phrase hors contexte, svp.
J’essaierai de toucher à une gamme variée de sujets. Pour vous, et pour un maximum de personnes.
J’essaierai de ne pas prendre d’autres résolutions en cours d’année, question de rester focalisé.
Amen!
Sur ce, je vous souhaite une excellente année 2024!
On va avoir du plaisir!  

EXPERT INVITÉ. Avis: le présent texte est nul de contenu… mais ça va venir, croyez-moi! Inutile de vous plaindre à la direction. 

Je faisais mon petit bout de chemin tranquillement en publiant un texte toutes les deux semaines et nous filions le parfait bonheur, mon blogue et moi. Ça a duré quelques années.

Puis, bang!

Mars 2020.

La satanée (je dirais bien un autre mot, mais je dois rester «politically correct» dans un billet sur les finances personnelles) pandémie a frappé.

Pis?

Comment ça pis? Tu me niaises?

C’est trop gros, la patente. L’économie mondiale est arrêtée! Penses-tu que Jean-Pierre veut entendre parler de son REER alors qu’il se demande s’il va garder sa job ou, pire, si son système immunitaire va le faire passer à travers? Je vais avoir l’air d’un chien dans un jeu de quilles si je parle de sauver de l’impôt dans ce contexte-là.

Il y a juste UN sujet de conversation… J’ai pas le choix, si je veux écrire quelque chose, je dois aussi en parler sinon je vais passer pour un méchant «weirdo» complètement déconnecté!

Sauf que…

Ça me tente pas de parler de ça!

Mais tsé quand tu dis pas pantoute!

À la limite, je pourrais faire une chronique… pis après? Une fois que je vais avoir dit que c’est donc pas drôle la pandémie sur les finances personnelles, je sens que je vais avoir fait le tour… du moins de ce qui me tente de parler.

Je pense que je vais attendre qu’elle passe.

Encore un p'tit peu…

À chaque début d’année, depuis au moins, je dirais deux bonnes années (!), je me suis posé la question: reprendre ou ne pas reprendre?

Bon, OK, ça fait quatre ans, aujourd’hui, on en revient. Elle a laissé des traces, la pandémie, mais on va la laisser dans le congélateur, qui sera fermé à double tour. On va parler un peu de ses traces, comme l’inflation et les taux d’intérêt plus élevés, mais on ne parlera pas d’elle directement, des fois que ça la réveillerait…

Alors, c’est ça. Après quatre années d’abstinence, je recommence. À toutes les semaines, cette fois-ci. Le mercredi en plus. Je sais que vous n’en avez rien à cirer, mais ça va vous faire une espèce de marque de mi-semaine, une brève pause, une courte interruption, un petit interlude, quoi, dans votre horaire chargé. J’espère qu’on aura ce rendez-vous, vous et moi. En fait, c’est à moi d’être assez intéressant pour vous donner le goût de vous y pointer.

Parlant de ça — vous avez peut-être remarqué si vous m’avez déjà suivi dans le passé — mon ton est plus léger… et j’ai l’intention de continuer ainsi. Pendant la pandémie (non je n’en parlerai pas plus que ça), j’ai écrit un deuxième livre, As-tu réglé ça? (en vente chez tous les bons libraires) dans lequel j’ai aussi allégé le ton et j’ai bien aimé. Ce livre, que dis-je, cette bible, fait un grand tour des finances personnelles et plusieurs sujets dont je parlerai au cours des prochains mois s’y retrouvent.

C’est ainsi que vous connaîtrez notamment les meilleures choses à faire et les pièges à éviter dans plusieurs situations, et les conséquences sur vos finances de poser (ou non) tel ou tel geste. Vous comprendrez comment certaines règles peuvent mener à des aberrations comme des cotisations au REER ou des dons de bienfaisance à coût nul… ou même à coût négatif!

Eh oui, je ferai le tour de tout ce qui touche vos finances personnelles. De la gestion de votre portefeuille à la rédaction de votre mandat de protection en passant par votre situation fiscale, vos assurances, vos dettes, votre retraite, votre succession et j’en passe.

Si l’actualité le dicte, je pourrai aussi intervenir en d’autres temps, question de ne pas parler d’un sujet chaud six jours plus tard.

En passant, si vous aimeriez que je discute de votre cas (anonymement bien sûr), n’hésitez pas à me poser vos questions. Peut-être ferez-vous l’objet d’une chronique.

En 2024, j’ai donc pris les résolutions suivantes:

  • J’essaierai de «séparer le bon grain de l’ivraie» pour que vous soyez en mesure de prendre des décisions éclairées sur les sujets qui seront abordés. Si vous êtes capables de dessiner une ivraie sur-le-champ, vous avez tout mon respect…
  • J’essaierai de «livrer la marchandise» pour que vous puissiez avoir du plaisir et rester fidèle à notre rendez-vous du mercredi. Ne pas prendre cette phrase hors contexte, svp.
  • J’essaierai de toucher à une gamme variée de sujets. Pour vous, et pour un maximum de personnes
  • J’essaierai de ne pas prendre d’autres résolutions en cours d’année, question de rester focalisé.

Amen!

Sur ce, je vous souhaite une excellente année 2024!

On va avoir du plaisir!

 

 

À propos de ce blogue

Dany Provost possède une formation multidisciplinaire lui permettant d'avoir une vue d'ensemble d'une situation financière. Combinant l'actuariat, la fiscalité, le placement et une grande maîtrise de l'environnement Excel, son expertise lui a permis de développer plusieurs outils de modélisation complexes, notamment en optimisation fiscale et avantages sociaux. Il est directeur planification financière et optimisation fiscale chez SFL Expertise et est l’auteur des livres «Arrêtez de planifier votre retraite, planifiez votre plaisir» et «As-tu réglé ça?» Membre honoraire et expert désigné de l’Institut de planification financière, il est un collaborateur régulier dans les médias en plus d’être chroniqueur en fiscalité dans le journal Finance et Investissement.

Dany Provost