Spotify: économiser des milliers de dollars sur l'achat de musique et égratigner sa conscience

Publié le 09/12/2014 à 11:39

Spotify: économiser des milliers de dollars sur l'achat de musique et égratigner sa conscience

Publié le 09/12/2014 à 11:39

La musique de Noël a ceci de particulier qu'on l'apprécie un mois sur douze et qu'on l'a en horreur le reste de l'année. Ainsi ont récemment été réhabilités chez moi Frank Sinatra, les soeurs McGarrigle, Bing Crosby et, bien entendu, le Vince Guaraldi Trio avec A Charly Brown Christmas.


En d'autres temps, c'est non. Si mon iPhone a le malheur de cracher Santa Claus is Coming to Town au mois de juillet, j'éprouve envers mon téléphone la même répulsion que si je portais une tarentule à mon oreille. Argh!


En fait, l'idéal serait que la musique des Fêtes apparaisse dans ma discothèque le premier week-end de décembre pour en disparaître le 2 janvier suivant. Et comme le progrès sait toujours tendre l’oreille au consommateur exigeant, c’est maintenant possible. Merci Spotify!


Suivez-moi sur Twitter


Pour lire mes billets précédents


Jusque-là, je ne m'étais pas entiché des services de musique en flux continu (streaming), ce qui est curieux puisque je suis un consommateur vorace de musique. Pour 10$ par mois, l'utilisateur a accès à plus de 30 millions de chansons auxquelles s’en ajoutent 20 000 chaque jour, selon les prétentions de l’entreprise de Stockholm. Spotify a débarqué au Canada en septembre, mais d’autres services du même genre étaient déjà bien installés au pays, comme Rdio, Songza, Deezer, YouTube…


Le coût du service est une aubaine, sachant que pour remplir à ras bord un iPod Classic de 80 Go, il faudra dépenser 20 000$ sur la boutique iTunes. L'équivalent de 166 ans d'abonnement à un service de musique en flux continu. C’est d’autant plus une aubaine que, contrairement à la croyance populaire, vous n’êtes pas propriétaire des morceaux acquis sur iTunes. Lorsque vous téléchargez un disque à partir de la boutique d’Apple, vous achetez un droit pour l’écouter, mais vous ne pouvez pas le donner, ni le vendre ou le léguer à votre mort comme vous pouvez le faire avec un CD par exemple.


Je me suis donc abonné à Spotify pour 10$ par mois, et j’ai deux mois gratuits à titre de nouvel abonné. Quelle a été ma surprise de voir que je n’avais pas accès à une liste de musique de Noël, mais bien à une quarantaine classées selon différentes sous-catégories, allant de Rockin’ Around the Christmas Tree à Ugly Sweater Party en passant par Anti-Christmas Carols.


Le service offre de nombreuses possibilités dont plusieurs que vous ne retrouverez pas sur la plateforme iTunes, du moins au Canada: syntoniser des chaînes selon des thématiques, accéder à des listes élaborées par d’autres utilisateurs, suivre des artistes, télécharger des disques sur son téléphone pour une écoute hors-ligne, ce qui est indispensable dans le métro ou si votre forfait sans fil est maigre en données.


À propos de ce blogue

Les finances personnelles, ça consiste à gérer son argent au jour le jour en fonction d’objectifs plus ou moins éloignés. En regardant du bon angle, on constate qu’il s’agit d’un instrument pour réaliser ses ambitions et ses rêves. C’est avec humanité et une pointe d’humour que Daniel Germain compte aborder les finances personnelles dans ce blogue, dont l’objectif est de vous informer et de vous faire réagir. Daniel Germain assume la direction du magazine de finances personnelles Les Affaires Plus depuis 2002 et a développé de vastes connaissances sur le sujet.

Daniel Germain

Sur le même sujet

Le consommateur canadien est-il à bout de souffle?

Édition du 20 Avril 2019 | Mathieu D'Anjou

EXPERT INVITÉ. La seconde moitié de 2018 a été difficile pour l'économie canadienne alors que la demande intérieure ...

L'indice des prix à la consommation a augmenté de 1,9 % en mars

Mis à jour le 17/04/2019 | La Presse Canadienne

Le résultat était conforme aux attentes des économistes, selon Thomson Reuters Eikon.