Développer sa conscience de soi pour mieux diriger

Publié le 26/10/2021 à 07:45

Développer sa conscience de soi pour mieux diriger

Publié le 26/10/2021 à 07:45

Deux collègues se tapent dans la main

Voici quelques pistes (pas si) simples à intégrer pour arriver à mieux se connaître. (Photo: Mimi Thian pour Unsplash)

BLOGUE INVITÉ. Les grands et grandes leaders font fi du statu quo, et tentent de constamment évoluer. Lorsqu'elle est bien exécutée, cette démarche qui prend racine dans le développement de la conscience de soi a de quoi inspirer leurs équipes, car, comme le laisse entendre le réputé psychologue et coach professionnel américain Neil Stroul, «le leadership est une joute intérieure, mais un acte public».

Si l’acte public peut en imposer en matière de leadership, c’est dans la manière dont se joue la joute intérieure que naît le leadership inspirant. Les dirigeant(e)s d’exception se distinguent en effet des autres par le développement de leur conscience de soi, ce qui fait qu’on adhère plus spontanément à leur vision. On a confiance qu’ils nous mèneront à bon port.

 

La force de l’intangible

Les leaders d’exception ont une conscience de soi élevée. D’une part, ce sont des gens qui connaissent très bien leurs forces, limites, biais et qualités, assument leurs valeurs et savent rester authentiques en toutes circonstances. D’autre part, et c’est là où ça exige plus d’investissement de soi, ce sont des personnes qui savent aussi évoluer chaque jour, ne rien prendre pour acquis, être alertes aux changements pour s’y adapter, aller là où on ne les attend pas… bref, ce sont des gens qui n’ont jamais la conscience de soi au neutre, car chez eux tout est prétexte à évolution.

Les leaders d’exception ne craignent ni le vide ni l’inconnu. Au contraire, ils et elles les recherchent afin de se dépasser, d’aller au bout d’eux-mêmes et pas simplement dans une optique de réussite professionnelle. Ces individus hors normes sont des éponges qui s’imbibent de tout ce qui a le potentiel de leur faire monter une marche dans le grand schème de leur évolution personnelle. Plus leur conscience de soi est aiguisée, plus ils évoluent et plus cela nourrit et renforce cette qualité intangible qui en fait des êtres inspirants capables de rassembler et de mobiliser.

 

L’exercice du développement de la conscience de soi

Comment développe-t-on sa conscience de soi? Avec une dose d’humilité, car il faut d’abord reconnaître la nécessité d’évoluer, et en intégrant cette volonté d’évoluer à son quotidien afin qu’elle devienne naturelle. Voici quelques pistes (pas si) simples à intégrer pour y arriver.

 

1. Élevez votre niveau d’écoute

Diriger est souvent synonyme de commander. Savoir écouter est toutefois une qualité hautement sous-estimée chez bien des leaders. On apprend beaucoup plus qu’on ne l’imagine en écoutant les gens, en leur posant des questions.

 

2. Apprenez à recevoir la critique

Personne n’aime être critiqué. Mais ça reste une excellente source d’évolution. On évolue nettement plus lorsqu’on prend le temps de ruminer la critique et de la digérer que lorsqu’on y répond du tac au tac pour préserver son égo.

 

3. Remettez-vous en question

Diriger au neutre est un passeport vers l’obsolescence, car l’évolution est tout sauf immuable. Qui sait se remettre en question a la sagesse de s’ouvrir à une version améliorée de lui-même ou d’elle-même.

 

4. Aidez l’autre à se développer

On grandit toujours en contribuant à l’évolution d’autrui. Ça prend une force humble pour donner à l’autre la confiance et le pouvoir d’aller au bout de ses capacités, mais cela fait aussi évoluer son propre leadership, en plus de le rendre plus inspirant.

 

5. Sortez de votre zone de confort

Plonger dans l’inconnu est une façon reconnue d’apprendre à mieux se connaître, car ça amène tout(e) leader à développer de nouvelles sources de dépassement. Vous craignez les hauteurs? Sautez en parachute!

 

6. Écrivez un journal

Aussi étonnante puisse vous sembler cette piste, aussi surpris(e) vous serez de ce qu’elle vous apportera. Le matin ou le soir, de préférence, mettez-vous-y chaque jour sans retenue. Couchez-y vos réflexions, états d’âme, désirs, peines, défis à relever… vous apprécierez l’espace et les ouvertures qui se créeront dans votre tête pour évoluer.

 

7. Profitez de la vie

Si le travail est une indéniable source d’accomplissement, il n’est pas la seule source de réalisation. À se perdre dans le travail, on se prive d’évoluer autrement. Soyez-en toujours… conscient(e)!

 

Suggestion de lecture liée au sujet

The Leader Who Had No Title par Robin Sharma (en anglais seulement)

 

À propos de ce blogue

Dans ce blogue, Claudine Bergeron aborde les enjeux propres aux gestionnaires, une réalité dans laquelle elle est plongée quotidiennement. Sa longue expérience, sa vision lucide et son approche inspirante aideront les leaders d’aujourd’hui et de demain à mieux exploiter leur potentiel. Et cela, afin de créer dans leur entreprise un climat de travail équilibré où performance, rentabilité, bien-être et mobilisation du personnel sont en parfaite harmonie.

Claudine Bergeron

Sur le même sujet

Quand changer sans cesse de façon de travailler fait flipper...

MAUDITE JOB! «100% bureau. Puis 100% télétravail. Puis travail hybride. Au secours, mon équipe a le tournis!»

Quand on manque cruellement de confiance en soi au travail...

30/11/2021 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Je fais tout pour que ça ne paraisse pas au bureau, alors j'affiche une assurance qui frôle l'arrogance.»