Chassez ce sentiment de vide qui vous remplit d'anxiété

Publié le 24/02/2023 à 12:30

Chassez ce sentiment de vide qui vous remplit d'anxiété

Publié le 24/02/2023 à 12:30

«Il n’y a rien de tragique à se remettre en question. C’est même plutôt sain»,(Photo:123RF)

BLOGUE INVITÉ. J’ignore ce qui est dans l’air en ce début de 2023, mais plusieurs leaders semblent l'aborder avec une certaine anxiété.

Les débuts d’année sont des périodes paradoxales. Chez les un(e)s, elles ont un effet dynamisant qui leur donne un nouvel élan pour s’accomplir, prendre de bonnes résolutions afin d’élever leur jeu au niveau supérieur et réaliser de nouveaux projets.

Chez les autres, c’est tout le contraire. Elles ont un effet paralysant qui les plonge dans une espèce de vide existentiel ou de remise en question qui les déstabilise. Elles les mènent ou bien à trop penser jusqu’à oublier d’agir ou bien à avoir les idées ennuagées et ne plus être capable d'y voir clair.

Il n’est pas rare que cet état frappe des personnes qui ont pourtant tout pour être heureuses – un emploi de rêve bien rémunéré, une belle vie de couple et de famille, une multitude de réussites à leur actif, un chalet, bref, le kit au complet.

Mais rien n’y fait, il y a du sable dans l’engrenage. Elles ne savent pas ce qui leur arrive, elles ne savent plus ce qu’elles veulent, elles sont désorientées.

Le phénomène est par ailleurs plus fréquent depuis la pandémie, qui a bousculé nombre d’habitudes et confronté les leaders à eux-mêmes comme ça ne leur était jamais arrivé auparavant. Selon ce que je constate, il semble affecter davantage les hommes que les femmes.

Il n’y a toutefois pas lieu de s’inquiéter en général. Aussi déboussolante puisse paraître la situation lorsqu’elle survient, elle n’est pas anormale.

Si elle vous affecte actuellement, soyez rassuré(e), vous n’êtes pas la première personne à qui ça arrive et ça se replace plus simplement que vous ne l’imaginez avec les bonnes actions.

 

Prendre le temps de faire le point

Nous vivons à une époque où les choses vont parfois très vite, de sorte qu’il est aujourd’hui possible d’atteindre plus rapidement les rêves qu’on voulait réaliser, les grands objectifs personnels ou professionnels qu’on s’était fixés.

Pris dans le tourbillon de nos affaires et de la vie, on passe Go, on réclame notre dû et on se relance année après année, presque par automatisme, dans un nouveau tour de notre joute de Monopoly. Ce faisant, on ne prend pas toujours un moment de recul pour mettre les choses en perspective.

Tôt ou tard, l’absence de recul peut finir par nous rattraper et déclencher cette impression de vide qui semble sortir de nulle part alors qu’elle s’érige en fait progressivement à notre insu lorsqu’on ne prend pas le temps de s’arrêter pour faire le point.

L’impression de vide qui accompagne toute remise en question vient souvent du fait qu’on a atteint sans vraiment s’en rendre compte les grands rêves et objectifs porteurs qui nous animaient et nous donnaient l’énergie pour avancer.

Une fois qu’on les atteint, on peut bien sûr continuer d’avancer en restant sur notre élan pour relever de nouveaux défis, tant et aussi longtemps que ceux-ci nous amènent à donner le meilleur de nous-même.

Lorsque ce n’est plus le cas toutefois, le pilote automatique peut s’installer sous l’effet de l’habitude. C’est alors que l’impression d’avoir fait le tour commence sournoisement à nous habiter. Elle crée un vide et fait surgir un sentiment d’insatisfaction qui s'intensifie si on n’y prête pas attention pour le chasser avant qu’il ne prenne trop d’ampleur.

 

Accueillir le vide afin de mieux sauter dedans

Il n’y a rien de tragique à se remettre en question. C’est même plutôt sain et le propre des gens qui aiment se surpasser.

Aussi, lorsqu’on frappe un vide, plutôt que de rester les yeux fixés dessus, inerte et le regard perdu, il faut y voir une nouvelle occasion de se lancer dans l’inconnu et se préparer à le faire adéquatement.

Pour cela, il importe de prendre un pas de recul pour revenir à la source et mettre les choses en perspective. Ça commence par une validation de ses valeurs – certaines peuvent changer au fil du temps – et une introspection pour statuer où on en est rendu avec nous-même dans ces grandes aventures que sont la vie et la carrière professionnelle.

Vous trouverez à la fin de cet article des questions pour amorcer votre introspection. Il y en a aussi d’autres ainsi que de l’information connexe dans un de mes précédents billets, «Revenir à la base pour mieux retrouver le sommet». 

N’hésitez pas non plus à solliciter l’aide ou le point de vue de personnes de confiance qui vous inspirent dans votre entourage ou dont vous appréciez le jugement, la sagesse ou la perspicacité. Le regard d’autrui peut être une prodigieuse source de lumière lorsqu'on se remet en question. Il faut en profiter.

Cette prise de conscience vous permettra non seulement de vous sortir de votre torpeur, mais aussi de vous recentrer et d’établir les nouveaux objectifs porteurs qui vous donneront envie de sauter de nouveau dans le vide. Avec toute la troublante et exaltante sensation de vertige qui accompagne un tel saut.

Le temps de le dire et votre remise en question ne sera plus qu’un souvenir tandis que vous écrirez avec un enthousiasme renouvelé un nouveau chapitre de votre vie.

 

Dix questions de base pour résoudre une remise en question

Quelles sont les valeurs qui m’habitent aujourd’hui?

Qu’est-ce que j’aimerais supprimer dans ma vie?

Qu’est-ce que j’aimerais y ajouter?

Qu’est-ce qui m’éteint totalement?

Qu’est-ce qui m’anime réellement et me met un sourire au visage?

Si j’avais carte blanche et tous les moyens du monde, quelles seraient mes priorités?

Qu’est-ce qui m’empêche de sauter dans le vide de nouveau?

Qu’est-ce qui m’aiderait à le faire?

Où est-ce que je souhaite me voir dans cinq ans?

Qui aimerais-je être dans cinq ans?

 

À propos de ce blogue

Dans ce blogue, Claudine Bergeron aborde les enjeux propres aux gestionnaires, une réalité dans laquelle elle est plongée quotidiennement. Sa longue expérience, sa vision lucide et son approche inspirante aideront les leaders d’aujourd’hui et de demain à mieux exploiter leur potentiel. Et cela, afin de créer dans leur entreprise un climat de travail équilibré où performance, rentabilité, bien-être et mobilisation du personnel sont en parfaite harmonie.

Claudine Bergeron

Sur le même sujet

Comment restructurer les dettes de mon petit café et éviter la faillite?

24/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Voici cinq options de restructuration de dettes pour aider à naviguer dans ces eaux troubles.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.