Pandémie ou paradis pour les introvertis?

Publié le 23/03/2020 à 13:40

Pandémie ou paradis pour les introvertis?

Publié le 23/03/2020 à 13:40

travailleurs des technologies information

Si la cohorte des travailleurs des technologies de l’information est composée d’un large spectre des types de personnalité, celui des introvertis est certainement en majorité. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Les restrictions sociales qui ont cours actuellement en raison de la pandémie de la COVID-19 ne sont pas un cauchemar pour tous. Certains individus, dont je suis, adorent l’idée d’être reclus à la maison et enfin travailler en paix! Je dis cela sans vouloir minimiser les impacts de la situation, cela va de soi.

Si la cohorte des travailleurs des technologies de l’information est composée d’un large spectre des types de personnalité, celui des introvertis est certainement en majorité. Les «nerds», comme je nous appelle affectueusement, ont une nette tendance à préférer un environnement où les contacts sociaux sont limités et où les interactions se font de préférence par courriel ou par clavardage. Antisocial? Non. Simplement un style de communication différent.

À l’inverse, la cohorte des dirigeants se compose davantage de gens extravertis, voire même des dominants. Cela pose immédiatement un enjeu sur le plan des communications et des interactions personnelles. 

Alors que le «modus operandi» habituel des organisations est tenir des réunions, la situation actuelle nous force à piger dans le registre des introvertis.

Ode au télétravail

Le travail à domicile est presque devenu obligatoire avec la situation de la COVID-19. Si celui-ci demeure une préférence marquée chez les introvertis, il devient vite un cauchemar pour les extravertis, qui ont un besoin viscéral d’avoir des contacts humains.

C’est aussi tout un défi d’allier télétravail et besoin de contrôle. Une méthode simple que j’applique:

 

  • Demander aux gens de sur-communiquer
  • Établissez des points de contrôle réguliers, courts et axés sur les résultats
  • Énumérer les livrables, leurs dates de remise et les responsables
  • Assurez-vous que les gens sachent qui est en ligne

 

La socialisation virtuelle

Organisez des points de contrôles, mais tâchez aussi de réserver un moment quotidien pour parler d’autres choses. Ne faites pas de «tour de table» au risque d’imposer la prise de parole, mais montrez une ouverture à recevoir les commentaires et les préoccupations de tous.

Souvenez-vous que même si les gens se sont habitués à socialiser grâce à Facebook ou autres, cela ne s’applique généralement pas aux collègues de travail. Et de grâce, n’imposez à personne de communiquer avec Messenger (Facebook)! Optez pour d’autres outils, comme Slack ou Teams, par exemple.

Compromis de communications

C’est ici qu’il faudra mettre de l’eau dans son vin. Les introvertis voudront rester enfermés, loin des téléphones et des «webcams». Les extravertis voudront parler et voir du monde. Faites des compromis.

Chez nous, nous avons Slack pour toutes les communications de travail. Nous optons pour des appels quand c’est plus pratique pour expliquer quelque chose. Et nous réservons la vidéoconférence pour faire un point de socialisation de 15 minutes par jour. Pas trop intimidant pour les uns et juste assez d’interactions pour les autres.

Prendre les devants

Il y a un point très important avec lequel je veux conclure. Le risque de dépression liée à l’isolement. Il demeure véritable pour tous les types de personnalités.

Assurez-vous de vérifier avec chacun son état d’esprit. Usez des relations sociales existantes pour rejoindre une personne qui répond moins depuis quelques jours.

Et vous, comment vivez-vous cette situation? Quelles tactiques avez-vous mises en place dans votre organisation?

À propos de ce blogue

LA REVANCHE DES NERDS est un blogue sur l’univers des entreprises technologiques, leur gestion des ressources humaines et la réalité d’un monde du travail où les développeurs (les «nerds») cohabitent avec des patrons (des gens d’affaires), sans toujours être faits pour s’entendre. Chrystian Guy est un pionnier de l’Internet au Québec (La Toile du Québec) et un «nerd» devenu homme d’affaires. Il a été récompensé par l’Internet Society of Canada en 2018 pour son rôle dans le développement d’Internet au pays. Il est coach en marketing et transformation numérique. Il a dirigé plus d’une centaine de «nerds» dans sa carrière.

Chrystian Guy

Sur le même sujet

Les pros redeviennent prudents avant l'automne

BLOGUE. Les gros investisseurs redoutent le retour de la COVID-19 et son impact sur la reprise.

Les recettes publicitaires de Google devraient baisser aux É.-U.

22/06/2020 | AFP

Le duopole Google-Facebook va se transformer en « triopole » avec la montée d’Amazon.

Blogues similaires

Cette plante en bordure d'autoroute nous sauvera d'une pénurie de papier de toilette

16/03/2020 | Alain McKenna

BLOGUE. Une expérience réussie d'innovation ouverte pourrait révolutionner la façon de produire du papier.

Voici d'où vient le pouvoir des «petits chefs» comme Trump!

16/09/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il découle du fait que le populisme fleurit là où la connexité dépérit. Explication grâce à une étude de l'UCLA.

Lente reprise économique: que peut-on anticiper des marchés boursiers?

18/09/2020 | Denis Lalonde

BALADO. La Fed anticipe une lente reprise économique aux États-Unis. Dans ce contexte, comment évoluera la Bourse?