Walgreen: une acquisition suspecte

Publié le 21/06/2012 à 08:49

Walgreen: une acquisition suspecte

Publié le 21/06/2012 à 08:49

BLOGUE. Le géant américain des pharmacies Walgreen a annoncé une grosse acquisition qui laisse les investisseurs avec plus de questions que de réponses. À bien des égards, il s’agit d’une acquisition suspecte, qui semble avoir été faite pour les mauvaises raisons.


Walgreen, dans un premier temps, prend une participation de 45% dans la société européenne Alliance Boots au coût de 6,7 milliards de dollars (G$) US. Elle paiera 4,0G$US comptant et 2,7G$US en actions.


L’entente prévoit que Walgreen obtiendra le reste des actions dans trois ans en payant 9,5G$US, dont 4,9G$US en comptant et 4,6G$US en actions. Alliance a une dette de 10,9G$US, ce qui signifie que Walgreen déboursera au total 27G$US pour l’acheter. La valeur boursière de Walgreen est de 25G$US. La direction mise tout ce qui a été bâti depuis sa fondation en 1901!


Alliance exploite une chaîne de 3 300 magasins spécialisés dans les produits pour la santé et la beauté dans 11 pays dont les principaux sont le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne.


Comme c’est souvent le cas, Walgreen tente de se diversifier en payant le gros prix dans un marché qu’elle ne connaît pas. Pire, alors que son titre se vend moins de six fois ses bénéfices d’exploitation, elle paie sa cible 11 fois les bénéfices d’exploitation, en partie en émettant de ses actions.


Moment louche


De plus, le moment choisi par la direction de Walgreen est vraiment louche. En effet, la plus importante chaîne de pharmacies aux États-Unis a des problèmes, perdant des parts de marché aux dépens de chaînes comme CVS en plus de subir des pressions sur les marges provenant des gestionnaires de programmes comme Express Scripts.


«La volonté de la direction de payer le gros prix pour se diversifier pourrait bien indiquer que les activités de Walgreen font face à des problèmes structurels plus importants qu’on pense», souligne Edward Kelly, analyste pour Credit Suisse. J’ai tendance à être d’accord avec M. Kelly.


À propos de ce blogue

Chroniqueur au Journal Les Affaires, Bernard Mooney traite de la Bourse sous toutes ses facettes en s’adressant particulièrement aux investisseurs à long terme. Il est connu pour une vision misant sur le gros bon sens.

Bernard Mooney

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom Ă  l'Ă©tranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier Ă  nos produits. Bonne ...

Avantage concurrentiel (partie 2): les coûts de commutation et l’économie d’échelle.

BLOGUE INVITÉ. Est-ce un avantage concurrentiel du point de vue des banques canadiennes et de la STM?

DĂ©jĂ -vu: Metro a tout pour plaire, sauf son Ă©valuation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.