Une société de nanotechnologie très rentable

Publié le 26/10/2009 à 07:42

Une société de nanotechnologie très rentable

Publié le 26/10/2009 à 07:42

Les nouvelles technologies (biotech, nanotechnologie, etc,) attirent de nombreux investisseurs par leurs concepts révolutionnaires.

Malheureusement, qui dit concept dit généralement absence de modèle d’affaires éprouvé et souvent absence de profits (voire de revenus dans plusieurs cas).

La nanotechnologie recèle d’un potentiel fabuleux, autant du côté manufacturier que biomédical, c’est certain. Toutefois, à chaque fois qu’on étudie une société œuvrant dans ce secteur, on rencontre une entreprise peu ou pas rentable. Donc fort risqué, trop pour moi en tout cas.

J’ai cependant trouvé une entreprise dans la nanotechnologie fort rentable.

Son nom : NVE Corporation (Nasdaq, NVEC). NVE est une toute petite entreprise du Minnesota avec une valeur boursière d’à peine 200M$ US. Lors de son exercice clos le 31 mars, ses revenus ont été de seulement 23,4M$ US par rapport à 20,5M$ US en 2008.

Mais les profits eux sont à mon goût. En 2009, ses bénéfices ont été de 9,8M$ US et de 7,2M$ US en 2008. Cela représente des marges bénéficiaires nettes de plus de 40%.

Il y a longtemps que je n’ai pas vu une société aussi rentable.

Et qui dit entreprise rentable, dit entreprise au beau bilan. NVE a un actif total de 42,6M$ US (toujours à la fin mars), dont 1,9M$ US en encaisse et 32,4M$ US en placement à long terme. Son passif TOTAL : 999 000$ US. À son premier trimestre de 2010, elle a ajouté 9,3M$ US en encaisse à son bilan.

Wow…un bijou d’états financiers.

NVE (pour NonVolatile Electronics) utilise une nanotechnologie («spintronic» en anglais) pour fabriquer des senseurs et des coupleurs, certains plus petits qu’un moustique, utilisés entre autres dans des équipements médicaux. Ses senseurs et coupleurs acquièrent et transmettent des données.

Une idée à rechercher davantage... qu’en pensez-vous ?

Bernard Mooney

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Le casse-tête de la technologie

Édition du 23 Septembre 2020 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les signes d'excès sont partout en Bourse et rappellent plusieurs aspects de la frénésie ...