Rémunération: l'exception MTY

Publié le 12/04/2012 à 10:17, mis à jour le 12/04/2012 à 12:20

Rémunération: l'exception MTY

Publié le 12/04/2012 à 10:17, mis à jour le 12/04/2012 à 12:20

BLOGUE. Il y a quelques jours, j’ai écrit sur le grand cirque de la rémunération des dirigeants, ces derniers continuant de se payer avec très grande générosité (pour utiliser une expression civilisée qui ne sera pas censurée par le patron). Malgré le contexte économique qui reste difficile, les excès sont plus nombreux que jamais, peu importe que ce soit ici au Québec, au Canada ou aux États-Unis.

Il y a par contre des exceptions qu’on se doit de mentionner, comme cellle du Groupe d’alimentation MTY

Selon la circulaire d’information que j’ai lue hier, le président Stanley Ma a reçu en 2011 une rémunération totale de 436 666$. Il n’a reçu aucune option, aucune prime, aucune rémunération «en vertu d’un plan incitatif non fondé sur des titres de capitaux propres».

M. Ma a reçu 416 000$ en salaire (le même qu’en 2010) plus un avantage imposable de 20 000$ (une automobile).

Comme c’est simple...même moi, je peux comprendre la lecture de cette circulaire!

De plus, aucun haut dirigeant de MTY n’a reçu d’options l’an dernier, ni lors des trois derniers exercices.

C’est rafraîchissant et je me sentais l’obligation de le mentionner.

Enfin, 100$ investi dans le titre de MTY en 2006 valait 234,96$ le 30 novembre; le même montant investi dans l’indice S&P/TSX valait 110,07$!

Une compagnie qui ne saigne pas ses actionnaires et qui performe. C'est vraiment une exception!

Bernard Mooney

 

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Une série de bulles met-elle le marché en danger?

BLOGUE. Les exemples de spéculation se multiplient, mais la peur de bulles est, espérons-le, saine.