Préparez-vous pour les temps difficiles


Édition du 07 Décembre 2013

Préparez-vous pour les temps difficiles


Édition du 07 Décembre 2013

Le marché boursier vit des moments heureux, et les investisseurs en profitent.

En effet, depuis le creux de 2009, au coeur de la crise financière, les principaux indices boursiers ont tous enregistré de fortes hausses, particulièrement aux États-Unis.

Comme la performance est assez généralisée, la plupart des investisseurs s'enrichissent. Imaginez, cela fait maintenant plus de quatre ans que ça dure.

Le contexte est très favorable, voire paradisiaque. Il est donc facile, très facile, de se dire investisseur à long terme lorsque les marchés performent aussi bien. C'est ce que j'entends tous les jours, lorsqu'on m'approche. Tout le monde se présente comme ayant un horizon temporel à long terme.

Hum... il est facile de voir la Bourse sur un horizon de 10 ans lorsque la valeur de son portefeuille monte chaque mois !

Pas une prédiction

Ce ne sera malheureusement pas toujours le cas. Je m'en veux d'être le porteur d'une si mauvaise nouvelle, mais un jour, les marchés seront moins favorables.

En passant, loin de moi l'idée de laisser croire que ce jour est arrivé, ou pire, que je suis capable de le prédire. Il est important de le préciser, car bien des lecteurs pourraient conclure en lisant cette chronique que l'auteur pense que la Bourse dégringolera bientôt.

Désolé de vous décevoir, mais je ne sais rien de tel et c'est une erreur d'interpréter ces lignes ainsi.

Par contre, je sais qu'en raison de la nature des marchés financiers, les bonnes années sont suivies de moins bonnes. Ces périodes moins favorables peuvent prendre différentes formes. Les principaux indices peuvent tout simplement chuter, touchant tous les investisseurs ; certains secteurs peuvent attirer la plus grande partie des capitaux, laissant les autres segments végéter et faisant en sorte que les portefeuilles sous-performent ; le marché peut faire du surplace pendant de nombreux mois, ce qui teste la patience, etc.

Êtes-vous prêt pour ce moment ? Êtes-vous prêts à vivre ces périodes noires ?

Si vous me demandez pourquoi il faut se préparer maintenant, je vous répondrai parce que vous ne savez pas quand ce moment arrivera et qu'il est impossible à prédire. Or, une fois la noirceur arrivée, il est un peu tard pour s'y préparer.

Voici donc un début de solution pour vous préparer.

Attention aux excès de confiance

La première chose à faire pour vous préparer, c'est de vous examiner sérieusement pour vérifier si vous portez des traces d'arrogance. En effet, vous avez fait beaucoup d'argent depuis quelques années et vous vous croyez pas mal bon. Cela provoque naturellement des élans d'excès de confiance.

Vous n'avez aucune idée de la façon de percevoir cette arrogance ? Demandez-vous si vous vous vantez de vos résultats en Bourse ouvertement ou indirectement. Cela dénote au moins une grande confiance, voire de l'arrogance.

Si vous repérez certains de ces indices, la prochaine étape est ce que j'appelle la recherche de la réalité. Elle consiste à vous demander si vos bons résultats proviennent de votre génie ou, ce qui est moins flatteur, tiennent de la chance et du hasard !

N'oubliez pas qu'il est si facile de confondre génie et marché haussier. Comme le vieux dicton le mentionne, lorsqu'il vente fort, même les dindes volent. Je vous invite à réfléchir longuement à cette question, car y répondre sérieusement est difficile.

Des signes concrets

Si tout cela vous semble appartenir au domaine de la psychologie et de l'intangible, vous avez raison. Mais les répercussions sont concrètes. Par exemple, après tant de succès, il est possible que vous sortiez, sans vous en rendre compte, du cercle de compétences restreint qui fait votre force. Ou que vous vous écartiez subtilement de votre approche de placement, en oubliant votre processus de recherche et de prise de décision.

Si vous ne faites pas attention, vous réaliserez ces écarts lorsque le marché sera moins favorable. Et cela sera douloureux et coûteux, croyez-moi.

Je peux mentionner d'autres signes, encore plus concrets : à mesure que le marché grimpe, prenez-vous de plus en plus de risques, ou êtes-vous de plus en plus prudent ? Par exemple, avez-vous commencé à acheter sur marge parce que vous êtes très confiant ? Il est de loin préférable d'arriver dans un marché baissier sans avoir de dettes.

Avez-vous élargi votre panorama de titres susceptibles de vous intéresser, là encore, de façon subtile, pour y inclure des sociétés dont la performance historique est pratiquement nulle ?

Voilà autant de signes avant-coureurs que vous vous éloignez du coeur de la recette qui fait votre succès. La meilleure façon de vous préparer pour d'éventuelles mauvaises périodes est de le reconnaître immédiatement, lorsque ça va bien, pour limiter les dommages et corriger le tir maintenant.

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Une dose de marchés étrangers prescrite pour 2023

Édition du 18 Janvier 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Wall Street et Bay Street aiment bien présenter de nouveaux thèmes à leurs clients.