Pétrole: la prudence s'impose


Édition du 24 Janvier 2015

La dernière fois que j'ai écrit, il y a maintenant un peu plus d'un mois, le prix du pétrole était à 63 $ US le baril, après une descente de 40 $ US par rapport à son sommet de 2014 et de 85 $ US depuis son sommet historique de l'été 2008. Je ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

À surveiller: Manuvie, Canadian Natural Resources et Québecor

08/11/2019 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Manuvie, Canadian Natural Resources et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes

Le bénéfice de Canadian Natural Resources a grimpé de 65%

C'est le résultat de la réduction de production pétrolière imposée par le gouvernement albertain selon l'entreprise.

À la une

Dollarama perd 4%, voici pourquoi

Il y a 20 minutes | Dominique Beauchamp

Les appels de la part de clients inquiets mettent un analyste sur deux pistes.

Bombardier recule en Bourse après la vente de sa division ferroviaire à Alstom

L’annonce d’une transaction avec Alstom marquait la fin du redressement de Bombardier entamé il y a cinq ans.

Train: une coalition d’entreprises demande à Ottawa de régler la crise

Une vingtaine de grandes entreprises dont ArcelorMittal, J.D. Irving et Maple Leaf pâtissent du blocage ferroviaire.