Or: Harry Dent pourrait bien avoir raison cette fois

Publié le 17/02/2015 à 08:20

Or: Harry Dent pourrait bien avoir raison cette fois

Publié le 17/02/2015 à 08:20

Harry Dent a prédit que le prix de l’or dégringolerait dans les prochains mois de façon considérable.

Plus spécifiquement, «700$US l’once est une certitude, selon lui d’ici 2015 et 2016 et 250$US une possibilité d’ici 2020-23».

J’ai écrit à quelques reprises sur les prédictions de M. Dent, un économiste qui appuie ses prédictions en grande partie sur la démographie. Il a selon moi perdu toute crédibilité depuis longtemps, prédisant par exemple que le Dow Jones atteindrait les 20 000 dans un livre publié avant 2000 et aussi que le Dow Jones s’effrondrerait à 3500-5000 dans un autre bouquin lancé en 2008.

Difficile de faire pire, quant à moi.

Mais cette fois, je vais peut-être le regretter, mais M. Dent pourrait bien avoir raison.

J’ai pris connaissance de cette prédiction en lisant une publication spécialisée sur les métaux et l’or et le rédacteur a intitulé son texte :«Voulez-vous parier M. Dent?» Évidemment, un gold bug ne peut qu’être agacé par ce genre de prédiction.

Harry Dent appuie sa prévision, non pas sur la démographie cette fois, mais sur sa conviction que la déflation se poursuivra parce que les tentatives de stimulation monétaire de par le monde seront des échecs.

Je ne veux pas m’interposer entre M. Dent et les «gold bugs», ces fervents partisans de l’or et qui estiment que ce métal précieux est la seule devise qui compte. Ces amateurs de l’or vous fourniront de nombreuses raisons qui poussent les gens à acheter le métal précieux: possibilité de crises, poussée inflationniste, dégringolade déflationniste, etc.

De mon côté, je pense que la valeur du prix de l’or est grande partie aléatoire et subjective. Et les perceptions peuvent changer assez rapidement et tout aussi radicalement. C’est vrai pour bien des actifs, mais encore plus vrai pour l’or.

Souvenez-vous que pas plus tard que l’été dernier, les investisseurs en général étaient convaincus qu’un baril de pétrole valait dans les 100$US. Maintenant, on parle de 50$US, et on est loin d’être certain que ce prix tiendra….

Le pétrole à100$US le baril était un héritage du puissant marché haussier du début des années 2000. Nous ne sommes plus dans ce contexte, et le prix s’est rajusté subitement à cette nouvelle réalité, après un événement catalyseur (la décsion de l’Arabie saoudite de ne pas baisser sa production).

Je crois qu’on pourrait vivre quelque chose de semblable pour le marché de l’or. Un événement catalyseur, comme par exemple une hausse significative des taux d’intérêt, qui rappelle aux investisseurs qu’ils n’ont probablement pas besoin de cet actif dans leur portefeuille. Et pouf, le prix de l’or qui perd 50% de sa valeur.

Évidemment, je n’investirais pas un sou sur une telle prévision, mais l’amateur de l’or doit en être conscient.

Bernard Mooney

 

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Le rallye de fin d'année est déjà enclenché

Édition du 27 Octobre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Rien ne semble arrêter le mouvement haussier.