Mooney: Ce que les meilleurs achètent

Publié le 19/05/2011 à 08:47

Mooney: Ce que les meilleurs achètent

Publié le 19/05/2011 à 08:47

Blogue.  C’est devenu une tradition, ou plutôt un rituel trimestriel. À chaque trimestre, j’explore ce qu’achètent les meilleurs gestionnaires/investisseurs.

Ainsi, au premier trimestre, Warren Buffett a été peu actif. Une seule nouvelle société se retrouve dans le portefeuille de Berkshire Hathaway, soit 216 000 actions de Mastercard. Plusieurs se demandent s’il s’agit d’une décision de M. Buffett ou celle de Todd Combs, le nouveau gestionnaire qui remplace Lou Simpson chez GEICO.

Selon moi, il s’agit bien d’une décision de M. Combs, en raison de la petitesse de la position et aussi du fait qu’il avait une importante participation dans Mastercard dans le fonds qu’il gérait auparavant.

Par ailleurs, les meilleurs investisseurs semblent privilégier les sociétés dans des secteurs relativement défensifs. J’ai par exemple observé des achats significatifs dans Pepsico, notamment par les gestionnaires du fonds Yacktman. Ce dernier fonds a également acheté des actions de Colgate.

Les titres dans le secteur technologique attirent encore les meilleurs investisseurs qui continuent par exemple d’acheter des actions de Microsoft (un des plus achetés) et de Cisco Systems.

FMI Large Cap, FPA Crescent et Dodge & Cox Stock ont par exemple acheté de façon significative des actions de Microsoft. Tweedy Browne Value a racheté des actions de Cisco.

Les gestionnaires du fonds Sequoia ont fait peu d’achats pendant le trimestre, ajoutant à leur participation dans Advanced Auto Parts, dans le secteur des pièces d’autos. Ils continuent de réduire leur participation dans Berkshire Hathaway.

Au Canada, Prem Watsa de Fairfax Financial, a été peu actif. Il a vendu le quart de sa participation dans Johnson & Johnson (il conserve 3% dans ce titre) et ajouté 28% dans la papetière AbitibiBowater (il détient maintenant 3,6% de son portefeuille dans le titre).

Jeter un œil à l’activité d’investisseurs qu’on admire et dont on partage la philosophie de placement peut nous fournir de bonnes idées d’investissement. Il est bon de se rappeler qu’il ne s’agit que d’un point de départ. Il faut approfondir et étudier chaque compagnie avant de décider d’acheter ou de vendre.

Bernard Mooney

 

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Les défis d’approvisionnement ennuagent les perspectives de Dollarama

Édition du 22 Septembre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Dollarama (DOL, 55,53$) est toujours premier de classe parmi les détaillants aux yeux des financiers, ...