Les six facteurs qui enrichissent réellement les investisseurs


Édition du 09 Mai 2015

Les six facteurs qui enrichissent réellement les investisseurs


Édition du 09 Mai 2015

Est-ce que la Bourse subira une correction ? L'économie glissera-t-elle en récession ? Qu'arrive-t-il au dollar canadien ? Les taux d'intérêt grimperont-ils ?

Voilà des questions qui tracassent plusieurs investisseurs. Pourtant, elles n'ont rien à voir avec votre enrichissement !

Pourquoi ces questions dominent-elles l'actualité financière ? Il y a plusieurs raisons, la première étant qu'elles sont relativement faciles à traiter, les données économiques publiées presque quotidiennement servant de carburant. L'autre raison, c'est qu'elles sont importantes pour la plupart des financiers.

En effet, ceux-ci suivent à la trace et à la seconde près l'évolution des marchés, non seulement parce qu'ils croient que cela fait partie de leur travail, mais parce qu'ils n'ont pas les mêmes objectifs que vous et moi. Je vais me citer en exemple, mais je suis convaincu que la plupart des lecteurs se reconnaîtront. Je n'ai rien à foutre du fait que l'économie progresse de 3 % par année ou de 2 %, ou encore, que le prix de l'or fait ceci ou cela. Je veux simplement que mon portefeuille me procure un bon rendement à long terme.

Je me fiche de faire un rendement de zéro en 2015. Ce qui m'importe, c'est mon rendement à long terme. Je ne gagne rien, bien au contraire, à spéculer pendant le troisième trimestre dans le but de terminer l'année avec une performance légèrement supérieure aux principaux indices.

Des questions cruciales

C'est très différent de ce que vivent les professionnels de l'investissement. Leur performance est scrutée trimestre après trimestre. Chaque déficit par rapport à leur indice de comparaison doit être expliqué. Si en scrutant la panoplie d'indicateurs ils «devinent» comment performera la Bourse, ils peuvent donc surperformer à court terme. Ainsi, ils méritent de plus de généreux bonis et peuvent conserver leur travail.

C'est là une différence immense : vous n'êtes pas à leur place, et investir n'est pas votre travail. Votre mission est ainsi fort différente.

Votre but est de vous enrichir au sens large et plus précisément d'investir votre patrimoine de la meilleure façon pour atteindre vos objectifs. C'est pourquoi je crois que vous faites une erreur lorsque vous portez trop attention aux questions mentionnées au début. Pour vous enrichir, les six questions suivantes sont cruciales :

1 Combien épargner ?

Votre taux d'épargne est décisif. Plus vous épargnez, plus vous mettez du capital de côté à investir. C'est le carburant essentiel à votre enrichissement à long terme.

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

La Bourse ballotée entre deux maux, à mi-année

Mis à jour le 23/06/2022 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Après le choc de l'inflation, le spectre d'une récession remanie les pions en Bourse.