Test: 4 raisons d'aimer ou de détester le Samsung Galaxy S8

Publié le 02/05/2017 à 11:02

Test: 4 raisons d'aimer ou de détester le Samsung Galaxy S8

Publié le 02/05/2017 à 11:02

Le Galasy S8 en mode PC grâce au socle DeX. (Photo: Alain McKenna)

Si vous songez à acquérir un nouveau téléphone ces jours-ci, sans doute que le Galaxy S8 (ou mieux encore, le S8+) vous titille. Rien de plus normal : la gamme Galaxy S est le mobile de référence dans le catalogue de la marque la plus populaire sur la planète.


Ce qui fait que vous en connaissez déjà les grandes lignes: l’appareil est plus musclé, plus confortable dans la main et à 1035 $ (1115 $ pour le S8+), c’est aussi le plus coûteux face à tous ses prédécesseurs.


On a eu la chance d’essayer l’appareil ces dernières semaines. On y a jumelé divers accessoires, dont une montre Galaxy S3 et, surtout, un socle DeX qui le transforme en petit ordinateur de bureau. Et si on trouve correctes les critiques publiées ces derniers jours (pour la plupart extatiques), on sent le besoin de préciser un ou deux trucs, afin que personne ne regrette son achat. Ou son non-achat.


Bref, voici quatre raisons qui pourraient faire pencher la balance.


Galaxy Note 8


Samsung a eu la chance de perfectionner son écran «Edge» sur plusieurs générations d’appareils. Et comme tout le reste, l’écran courbe du S8 n’est donc que la plus récente mise à niveau d’une caractéristique qui existait déjà avant, dans la gamme Galaxy.


En d’autres mots, si vous espérez une révolution, il vous faudra peut-être attendre encore quelques mois. La semaine dernière, au moment de dévoiler ses résultats trimestriels, le fabricant coréen a confirmé que «l’autre» modèle iconique de sa gamme, le Galaxy Note, aura droit à un renouvellement majeur cette année.


Si on se fie aux rumeurs, le Galaxy Note 8 fera non seulement oublier le S8, il effacera de la mémoire de ses plus fidèles adeptes le fiasco du Note 7. Pas une mince commande, vu l’effet de cette malheureuse histoire de piles qui surchauffaient!


On peut d’abord imaginer un appareil dont l’écran dépasserait les 6,2 pouces de diagonale du S8+. Sur sa chaîne Youtube, DBS Designing fait état d’un écran mur à mur de 6,4 pouces, lequel incorporerait une version revue et améliorée du lecteur d’empreintes du S8, intégré à l’avant, sous l’écran.


Sa taille surdimensionnée laisserait de la place pour une pile de plus grande taille, prolongeant l’autonomie de l’appareil au-delà des 24 heures qui semblent être la norme dans le mobile, en ce moment. Et évidemment, un stylet rétractable serait aussi de mise, puisqu’il définit la gamme Galaxy Note depuis le jour 1.


Un appareil photo frontal à deux objectifs permettant de créer des égoportraits à fond flou serait chouette, mais tient probablement du fantasme plus que de la rumeur. Visionnez la vidéo ci-bas pour voir ce dont rêvent les plus grands fans de la marque Samsung…


Un dernier détail à propos de l’éventuel Galaxy Note 8 : il pourrait être livré avec une version pleinement fonctionnelle de Bixby, l’assistant numérique dont parlait Samsung au dévoilement du S8, à la fin mars.




À propos de ce blogue

Autrefois, on appelait ça de l'électronique mais de nos jours, les nouvelles technologies vont bien au-delà des transistors et des circuits imprimés. Des transactions bancaires à l'écoute en rafale d'émissions de télé les plus populaires, la technologie est omniprésente. Et elle comporte son lot de questionnements. Journaliste spécialiste des technologies depuis bien avant l'avénement du premier téléphone intelligent, Alain McKenna a observé cette évolution sous tous ses angles et livre ici ses impressions sur le sujet.

Alain McKenna
Sujets liés

Technologie , techno

Sur le même sujet