CES 2018: L'année à venir en cinq technologies

Publié le 10/01/2018 à 12:05

CES 2018: L'année à venir en cinq technologies

Publié le 10/01/2018 à 12:05


5. Vers la voiture autonome canadienne?


Les gros canons de l'industrie automobile ont envahi le CES il y a quelques années déjà et ça n'a pas changé cette année.


Ford est venu parler de voiture connectée, puisque le premier pas vers un parc automobile sécuritaire composé de voitures avec et sans conducteur, c'est une bonne communication entre tous ces objets roulants. Le groupe de Detroit a notamment annoncé une entente avec Qualcomm afin de créer des normes d'industrie pour ces communications, qu'elles aient lieu entre deux véhicules, entre un véhicule et les piétons, ou entre un véhicule et l'infrastructure environnante, à commencer par les feux de signalisation, en ville.


Hyundai revient à la charge de son côté avec une pile à hydrogène bonne pour 600 kilomètres d'autonomie par plein. Ça permettra à son Nexo, un petit VUS qui sera mis en marché au compte-gouttes aux États-Unis, de rivaliser avec la Toyota Mirai, entre autres. Seul bémol : à moins de demeurer à Los Angeles, il faut beaucoup plus que 600 km pour faire le trajet entre deux stations d'hydrogène…



Toyota, de son côté, a laissé Gill Pratt, son chercheur en chef, présenter ses doutes face à l'échéancier un peu trop serré de ses rivaux en matière de conduite autonome. Selon lui, les véhicules entièrement autonomes, qu'on dit de «niveau 5», sont assurés de voir le jour. Reste à déterminer quel jour ce sera, et s'il n'en tient qu'à Toyota, ce jour surviendra beaucoup plus tard qu'en 2019, ce que promet General Motors, notamment.


Détail intéressant: dans tout ça, ce sont probablement les équipementiers qui risquent de profiter le plus. Ce sont eux qui fournissent les systèmes donnant vie à ces véhicules de demain. Deux équipementiers bien placés pour profiter de cette tendance sont canadiens. Magna International a développé des solutions en matière de motorisation électrique et de conduite autonome qui devraient plaire aux grands constructeurs.


De son côté, Leddartech, de Québec, a présenté un capteur lidar compact et bon marché qui devrait aider ces mêmes constructeurs à passer à l'étape suivante en matière de conduite assistée, celle du déploiement grand public des premiers systèmes autonomes de niveau 3, bons notamment pour l'autoroute.


Suivez-moi sur Twitter:





Suivez-moi sur Facebook:


À propos de ce blogue

Autrefois, on appelait ça de l'électronique mais de nos jours, les nouvelles technologies vont bien au-delà des transistors et des circuits imprimés. Des transactions bancaires à l'écoute en rafale d'émissions de télé les plus populaires, la technologie est omniprésente. Et elle comporte son lot de questionnements. Journaliste spécialiste des technologies depuis bien avant l'avénement du premier téléphone intelligent, Alain McKenna a observé cette évolution sous tous ses angles et livre ici ses impressions sur le sujet.

Alain McKenna
Sujets liés

Technologie , techno