Ce gadget québécois connaît du succès en comblant une importante lacune de l'iPhone

Publié le 16/01/2018 à 13:26

Ce gadget québécois connaît du succès en comblant une importante lacune de l'iPhone

Publié le 16/01/2018 à 13:26

L'adaptateur Get, du fabricant montréalais Bluewave.

En abandonnant la prise pour casque d'écoute il y a presque deux ans, Apple a créé une certaine commotion dans le marché de la mobilité. Google, qui s'était moqué de cette décision l'année même, a pourtant imité son rival l'année dernière.


La solution? Changer de casque, ou alors, utiliser l'adaptateur permettant de brancher un vieux casque au port Lightning ou USB-C de son mobile.


Ou, mieux : profiter de l'occasion pour rehausser la qualité sonore de son équipement mobile en mettant la main sur le récepteur Bluetooth Get, de la société Bluewave. L'appareil, qui a profité d'une campagne de financement sur la plateforme Indiegogo l'an dernier, a été mis en marché tout juste avant les Fêtes. On peut désormais se le procurer sur le site du fabricant en précommande pour 130$.


La carte du haut de gamme


Un simple adaptateur Bluetooth pour relier son casque d'écoute à un appareil mobile ne coûte pas 20 dollars sur Amazon. Pour attirer les acheteurs, il a aura fallu que Bluewave vende sa salade avec conviction afin d'attirer les quelques milliers d'acheteurs qui ont acheté son petit appareil.


Celui-ci a des airs un peu steampunk avec sa finition métallisée deux tons, une mollette de volume classique, et une pince pour l'agripper à une poche, ou directement au casque. Un micro intégré ajoute la capacité de faire des appels mains libres avec une qualité sonore acceptable.


Surtout, l'adaptateur est plus qu'un simple appareil Bluetooth. Il fait plutôt office de véritable amplificateur, puisqu'il intègre les encodeurs Bluetooth 5.0 les plus récents, incluant le codec AptX-HD utilisé par quelques rares appareils mobiles déjà, mais qui devrait être de plus en plus populaire au fil des prochaines années. Bluewave inclut aussi l'encodage AAC qu'Apple privilégie plutôt pour ses propres produits.


C'est l'équivalent portatif et sans fil d'un décodeur numérique-analogique (DAC). Ce qui ira merveilleusement bien avec le casque stéréo, souvent payé plusieurs centaines de dollars, dont certains audiophiles ne peuvent se passer. Mieux encore : si vous chargez sa batterie (bonne pour six heures de lecture par charge) à partir du port USB d'un ordinateur personnel (Mac ou PC), le petit dispositif se transforme automatiquement en convertisseur numérique-analogique pour ordinateur, vous épargnant là aussi d'avoir à passer par la prise audio de l'appareil et rehaussant le signal sonore.


À l'oreille, la différence n'est pas gigantesque, mais le son semble effectivement plus riche. Évidemment, cela sous-entend que vous serez prêts à dégager une bonne partie de l'espace de stockage de votre lecteur musical pour des fichiers dont la taille sera plus imposante que les MP3 encodés à la va-vite…


Il y a des abonnés aux services de musique par Internet qui règlent pour leur part la qualité sonore de la lecture en continu au niveau le plus élevé possible. Avec son nouvel appareil, Bluewave cible également ces gens. Et ils semblent répondre à l'appel : les premières commandes ont été effectuées avant Noël, mais le fabricant montréalais continue d'être dépassé par la demande.




Une niche dans la musique


Rencontré à la fin décembre, Pierre Lelièvre, cofondateur de Bluewave avec son collègue Stéphane Lepage, était bien heureux de présenter son produit à ses premiers clients. Responsable du design de l'appareil, il n'était pas encore prêt à parler d'avenir pour son entreprise. Livrer tous les Get déjà en commande lui suffit. 


Bluewave témoigne tout de même d'une certaine tendance dans le marché de l'audio au Québec: il y a du potentiel dans les produits haut de gamme. L'entreprise pourrait s'inspirer de Simaudio, un fabricant d'amplificateurs très haut de gamme situé à Boucherville, qui connait beaucoup de succès en Europe et en Asie.


Le Get est un petit adaptateur qui ne compte pas beaucoup de concurrents (la marque Astel & Kern détaille le XB10, un adaptateur similaire un peu plus costaud et un peu plus cher, mais c'est à peu près tout), ce qui lui laisse beaucoup de marge pour se tailler un marché. Mais la disparition du port audio sur les appareils mobiles est de moins en moins un argument de vente, et les casques Bluetooth compatibles se vendent à partir de 30 dollars.


Jouer la carte du haut de gamme sonore n'est certainement pas une mauvaise idée. Reste à voir si Bluewave osera pousser l'aventure au-delà de son seul et unique produit.


 


Suivez-moi sur Twitter:





Suivez-moi sur Facebook:


À propos de ce blogue

Autrefois, on appelait ça de l'électronique mais de nos jours, les nouvelles technologies vont bien au-delà des transistors et des circuits imprimés. Des transactions bancaires à l'écoute en rafale d'émissions de télé les plus populaires, la technologie est omniprésente. Et elle comporte son lot de questionnements. Journaliste spécialiste des technologies depuis bien avant l'avénement du premier téléphone intelligent, Alain McKenna a observé cette évolution sous tous ses angles et livre ici ses impressions sur le sujet.

Alain McKenna
Sujets liés

Technologie , techno