Apple MacBook Pro avec Touch Bar: le plus tactile des portables non tactiles

Publié le 17/11/2016 à 02:04, mis à jour le 17/11/2016 à 16:28

Apple MacBook Pro avec Touch Bar: le plus tactile des portables non tactiles

Publié le 17/11/2016 à 02:04, mis à jour le 17/11/2016 à 16:28

Par Alain McKenna

La Touch Bar du MacBook Pro présenté par Apple en octobre. (photo: Alain McKenna)


Apple a introduit la «Touch Bar» sur ses nouveaux MacBook Pro en octobre. La bande tactile pleine couleur est logée au haut du clavier du populaire portable et réplique aux écrans tactiles des portables Windows. On a pu la mettre à l’essai. Compte-rendu.


Pour Apple(Nasdaq, AAPL), le MacBook Pro se positionne comme un appareil destiné avant tout aux professionnels de l’image, ceux qui sont prêts à débourser jusqu’à 10000$ pour s’équiper en neuf. Incluant un MacBook Pro de 15 pouces, des moniteurs à 5 millions de pixels, et des disques externes comptant leur stockage en dizaine de téraoctets.


15 pouces de puissance


On compte trois versions du MacBook Pro. Le modèle de base est un cas à part (et discutable, ce qu'on a détaillé ici). Les trois autres versions de ce Mac profitent toutefois de la Touch Bar, et d'une mécanique plus relevée. C'est de ça dont il est question dans ce blogue. Déjà, l'édition à écran de 13,3 pouces ne manque pas de muscle. Les deux versions à écran de 15 pouces, elles, poussent encore plus loin.


Ces modèles sont dotées d'une ou l’autre de trois cartes graphiques Radeon Pro (450, 455 ou 460) avec assez de gigaoctets de mémoire vive pour assurer une fluidité et une rapidité d’affichage irréprochable.


Le pavé tactile Force Touch, immense, ne plaira pas à tous. Il faut s’habituer à sa sensibilité et aux fonctions à plus d’un doigt, permises par macOS. Quand on ne se prend pas la paume de la main en plein dessus, ce qui envoie valdinguer le pointeur à l’écran. Tout comme le clavier, lisse, mais dont les touches légèrement concaves facilite le mouvement intuitif des doigts sur sa surface. Avec les étroits haut-parleurs latéraux, Apple fait une gestion efficace de l'espace disponible.


La seule nouveauté qui ne demande à peu près aucun apprivoisement est la Touch Bar. Elle apparaît tout naturellement au haut du clavier et c’est comme si elle y avait toujours été: on y glisse le doigt, on tapote, on navigue rapidement d’un onglet à l’autre, d’une fonction à l’autre. La vidéo ci-après vous en fait la démonstration détaillée.










Une bande tactile salvatrice


C’est, en un mot, la caractéristique qui sauve ce MacBook de la banalité...des portables hors de prix. Car de nos jours, si on est prêt à mettre 4000$ sur un portable, on trouve des mécaniques puissantes sous le capot de plus d’un modèle (Asus, Acer, Toshiba… Même Microsoft a désormais sa propre Ferrari à vendre).


Côté logiciel, Adobe, Avid ainsi que Sony ont des outils de montage qui rendent la monnaie de sa pièce à Final Cut Pro, logiciel qui a toutefois été revu de manière à intégrer la nouvelle bande tactile du MacBook Pro. Naviguer dans les réglages et les éléments d’un logiciel exploitant bien la Touch Bar change toutefois la donne.


Et chose rare chez Apple, on peut la personnaliser en changeant les icônes qui y apparaissent.


On ne connait pas la stratégie d’Apple en ce qui a trait à la Touch Bar. La verra-t-on partout, jusque sur les claviers sans fil de son iMac? On l’imagine. Car c’est une superbe addition qui change pour le mieux l’interaction avec son ordinateur personnel.


Chose certaine, ça fait du nouveau MacBook Pro à écran non tactile le portable le plus tactile sur le marché!





À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Qualcomm accusée de pratiques anticoncurrentielles

Mis à jour le 22/05/2019 | AFP

Qualcomm a « nui à ses rivaux, aux fabricants et aux consommateurs en agissant ainsi ».

Ces sept applis pour montres connectées vous feront oublier votre téléphone

16/05/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. Profitez du plein air pour décrocher… ou pour être plus exact, pour raccrocher.

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.