Quels salaires offrir l'année prochaine ?

Publié le 29/11/2008 à 00:00

Quels salaires offrir l'année prochaine ?

Publié le 29/11/2008 à 00:00

Par Florent Francoeur

Par les temps qui courent, la gestion de la rémunération est un exercice épineux. En effet, les gestionnaires se trouvent dans la délicate situation de devoir ménager la chèvre et le chou. D'un côté, plane la menace d'une récession et de l'autre, celles de la démobilisation du personnel et de la pénurie de main-d'oeuvre.

On a beau scruter l'avenir, lire les communiqués compulsivement et prêter l'oreille à toutes les déclarations, pour l'heure, force est de constater que nous naviguons en eaux troubles.

Au début d'octobre, l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés du Québec publiait, comme chaque année, un recueil intitulé Les prévisions salariales. Cet ouvrage présente les résultats des enquêtes menées auprès de leurs clients par les plus grands cabinets spécialisés dans ce domaine au Canada, afin de connaître leurs intentions quant aux augmentations salariales pour l'année à venir. On y trouve aussi de précieux avis d'experts. Tous les ans également, l'Ordre demande à CROP de sonder les attentes des travailleurs du Québec au chapitre des augmentations salariales.

Ainsi, cette année, 2 300 organisations canadiennes ont participé aux enquêtes et, selon celles-ci, la moyenne d'augmentation salariale prévue pour l'année 2009, toutes catégories d'emplois et tous secteurs confondus, a été établie à 3 % pour le Québec et à 3,4 % pour l'ensemble du Canada.

Toutefois, ces données ont été recueillies au cours de l'été, alors que le climat économique était moins incertain. Que valent-elles aujourd'hui ? Devant une Amérique affolée par une situation économique tout à fait inédite, comment les organisations réagiront-elles ?

Iront-elles jusqu'à décevoir les attentes de leurs employés au risque de compromettre leur productivité ? Choisiront-elles plutôt de rationaliser d'autres activités pour maintenir leur compétitivité sur le marché de l'emploi ? Tout dépend du secteur dans lequel elles oeuvrent, de la rareté de la main-d'oeuvre au sein de celui-ci... et de la consommation des ménages américains.

Attentes stables ou modestes

Quant au sondage CROP réalisé du 18 au 29 septembre auprès des travailleurs québécois, celui-ci a révélé que, de ce côté, les attentes sont stables ou plus modestes que l'an dernier. En effet, alors que les hommes s'attendaient à recevoir 4,4 % d'augmentation en 2008, ils s'attendent à recevoir, en 2009, 3,7 %. Quant aux femmes, alors qu'elles s'attendaient à recevoir 3,3 %, en 2008, elles prévoient une augmentation de 3,4 %, en 2009. Ainsi, la morosité et l'incertitude minent déjà l'optimisme de la main-d'oeuvre.

Néanmoins, l'heure est à la patience, à la réactivité, à la perspicacité et à l'ingéniosité. Avant de prendre toute décision relative à la rémunération de leur personnel, les gestionnaires de chaque organisation devraient se livrer à un examen minutieux de leur position sur le marché, de l'impact qu'une récession américaine exercera sur celle-ci, du climat qui a cours au sein de leur organisation et de la planification de leur main-d'oeuvre.

Dès lors, solidement appuyés par ces données, les gestionnaires de personnel seront en mesure de réagir de manière éclairée aux soubresauts du marché. En outre, ils disposeront des outils nécessaires pour communiquer clairement - et en toute transparence - les décisions qu'ils peuvent être appelés à prendre.

Devant la logique, l'évidence, la bonne foi et l'inventivité, parions que chacun retroussera ses manches pour traverser avec brio cette période houleuse et maintenir le navire à flot. Jusqu'à l'embellie qui ne manquera pas d'arriver.

PDG de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

À suivre dans cette section

À la une

Bourse: le Dow Jones termine en hausse de 2%

09:56 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le redémarrage économique des États-Unis stimule la bourse.

Titres en action: American Airlines, Lufthansa, Nissan, Warner Music

Mis à jour à 16:40 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Repousser les limites

BLOGUE INVITÉ. La pandémie a été un laboratoire d’expérimentation exceptionnel pour plusieurs entreprises.