"Le piratage au Canada est plus dommageable qu'en Chine"

Publié le 08/03/2010 à 10:00

"Le piratage au Canada est plus dommageable qu'en Chine"

Publié le 08/03/2010 à 10:00

Par François Normand

La vice-présidente, affaires gouvernementales mondiales, chez Sony Pictures, Frances Seghers, déplore le laxisme d'Ottawa en matière de protection de la propriété intellectuelle.

Dans un rapport publié l'an dernier, le 2009 Special 301 Report, Washington plaçait pour la première fois le Canada parmi les pays jugés très à risque pour les entreprises américaines en matière de protection de la propriété intellectuelle. Sony Pictures est-elle de cet avis ?

Malheureusement, oui. En 1996, le Canada a signé le traité de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle sur les droits d'auteur. Mais à ce jour, il est le seul pays industrialisé à n'avoir ni ratifié ni mis en oeuvre les dispositions de ce traité. Le résultat est désastreux : le Canada est devenu un paradis pour les sites Internet illégaux. Ceux qui volent les oeuvres croient que le cadre juridique canadien est inefficace, ce qui leur permet de continuer d'agir illégalement. C'est plus dommageable au Canada qu'en Chine, car cela se passe en anglais, la langue des producteurs de films américains.

La MPAA, une association professionnelle qui défend l'intérêt de l'industrie cinématographique, affirme que le Canada doit renforcer la protection de la propriété intellectuelle ainsi que la Loi sur les droits d'auteurs. Quelle est votre position à ce sujet ?

Nous croyons nous aussi que cette loi devrait être renforcée, afin de l'adapter aux nouvelles pratiques de transmission et d'exploitation de contenus numériques. Or, les lois canadiennes semblent être encore à l'ère analogique ! Nos économies développées se sont recentrées dans le secteur des services et de la propriété intellectuelle. Nous avons donc besoin d'établir un marché numérique légal et de nous assurer que des règles de base, comme la protection contre le vol d'oeuvres, soient respectées sur Internet.

Le piratage de films dans les cinémas est aussi un enjeu. Il y a deux ans, Warner Bros. a même annulé toutes ses représentations publiques au Canada. Quelle est la stratégie de Sony Pictures ?

Nous pouvons retirer des produits de certains écrans sinos films y sont systématiquement piratés. En 2006, de 20 à 25 % des reproductions illégales des membres de la MPAA venaient du Canada. À cause de la criminalisation de cette pratique, le piratage de films a chuté en 2008-2009. Le gouvernement canadien doit poursuivre ses efforts.

À la une

Le rendement de la CDPQ en 2020 est sous son indice de référence

Il y a 7 minutes | La Presse Canadienne

Il s’agit de la moins bonne performance du bas de laine des Québécois depuis 2018.

CDPQ: une gestion de l'innovation Ă  trois niveaux

SPÉCIAL INNOVATION. Gérer l’innovation au sein d’une organisation aussi vaste que la CDPQ n'est pas une mince tâche.

Le prix médian pour un condo à Montréal atteint 436$/pi2 en 2020

BLOGUE INVITÉ. Le prix médian au pi2 des copropriétés sur l'île de Montréal a grimpé de 14% en 2020.