Daniel Handfield veut faire passer l'administration de la santé au 21e siècle

Publié le 02/03/2013 à 00:00, mis à jour le 01/03/2013 à 09:50

Daniel Handfield veut faire passer l'administration de la santé au 21e siècle

Publié le 02/03/2013 à 00:00, mis à jour le 01/03/2013 à 09:50

Le prix du PDG de l'année Investissement Québec a été décerné à Daniel Handfield, pdg et cofondateur de MédiaMed Technologies, le 21 février, au terme du forum Vision PDG. Remis par l'Association québécoise des technologies, le prix récompense chaque année un pdg qui s'est démarqué dans l'industrie des TI. Le gagnant est élu par ses pairs, qui ont voté après avoir écouté les présentations des trois finalistes durant le forum. Portrait du lauréat 2013 et des deux finalistes.


Daniel Handfield est entrepreneur dans l'âme. Depuis qu'il a obtenu son diplôme de technicien en systèmes ordinés de l'Institut Teccart en 1991, il soutient n'avoir jamais eu un autre employeur que lui-même. La même année, il a fondé Gestions Informatiques Sysmic, qui l'amènera à acquérir une grande expertise dans la gestion de l'information dans le domaine de la santé.


Une décennie plus tard, en 2001, Daniel Handfield a cofondé MédiaMed Technologies avec l'urgentologue Jean Mireault, qui détient une maîtrise en administration de la santé de la London School of Economics. La mission de l'entreprise était alors de concevoir des logiciels ayant pour but de faciliter la tâche des cliniciens en matière de gestion de l'information : «Il a toujours voulu faire de la médecine à grande échelle», dit Daniel Handfield en parlant de son associé.


Depuis sa fondation, MédiaMed est passée de 4 à 50 employés et a vendu ses logiciels à 59 établissements de santé au Québec. Son chiffre d'affaires est d'environ 5 millions de dollars.


Changer les pratiques du ministère de la Santé


Branchée sur les besoins spécifiques des praticiens travaillant dans les hôpitaux québécois, l'entreprise de Mont-Saint-Hilaire emploie directement une quinzaine de cliniciens. Ces derniers facilitent le déploiement des nombreux logiciels de l'entreprise dans les établissements de santé, comme Med-Urge. Destiné aux urgences, ce logiciel permet de gérer les informations relatives aux patients du triage jusqu'à la prescription.


L'un des produits phares de l'entreprise, Med-GPS, permet quant à lui de mesurer le coût de chaque acte médical, de manière à permettre aux hôpitaux de mieux gérer leurs ressources. Daniel Handfield n'a de cesse d'en vanter les avantages : «Grâce à ce logiciel, les hôpitaux sont capables de suivre leurs coûts et de les comparer entre eux ; éventuellement, ça leur permettra aussi de partager les meilleures pratiques.»


Le pdg de MédiaMed Technologies n'a pas seulement pour ambition de vendre ses logiciels au plus grand nombre d'établissements de santé possible. Il souhaite aussi changer les pratiques du ministère de la Santé du Québec : «Il faut comprendre que la notion de coûts dans le système de santé québécois est nouvelle. Ce qui serait souhaitable, c'est que le financement suive les patients et qu'il ne soit pas attribué aux institutions sur une base historique, comme c'est le cas actuellement.»


Du haut de ses 50 employés, MédiaMed est une souris par rapport à l'éléphant que constitue le système de santé québécois. Néanmoins, elle a déjà des relations étroites avec de nombreux hôpitaux québécois et l'un de ses actionnaires majeurs n'est nul autre qu'Investissement Québec (IQ). En 2008, la Société générale de financement du Québec (SGF), qui a entre-temps été absorbée par IQ, avait en effet pris une participation de 46 % dans l'entreprise.


Autrement dit, MédiaMed Technologies a une relation privilégiée avec son client numéro un, ce qui n'empêche pas Daniel Handfield de songer à d'autres marchés : «Aux États-Unis, les hôpitaux peuvent faire des profits. Alors ils savent combien chaque opération leur rapporte, mais ils ne savent pas précisément comment leurs coûts sont répartis.»


julien.brault@tc.tc

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Immobilier: l'activité et les prix grimpent de 3% en avril

21/05/2019 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-LesAffaires. Le marché du condo continue d’avoir le vent dans les voiles, à l'exception de Laval et Québec.

Le FMI juge que le Canada ne devrait pas assouplir ses règles hypothécaires

«Cela serait malvenu, car la dette des ménages reste élevée», explique-t-il dans un rapport.

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

21/05/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.