Comment trouver un nom d'entreprise

Publié le 08/09/2012 à 00:00

Comment trouver un nom d'entreprise

Publié le 08/09/2012 à 00:00

Par Stéphanie Kennan

Avant de démarrer un premier remue-méninges, il importe de choisir l'orientation stratégique à donner à notre recherche nominale. Il existe six pistes de création dans le développement d'un nom de marque ou d'entreprise.

1 L'acronyme

S'il est bon pour des géants comme IBM ou la BDC, l'acronyme est rarement indiqué pour le lancement d'une nouvelle entreprise. Premièrement, on ne sait pas ce que les lettres signifient, puisque la société n'a aucune notoriété. Deuxièmement, les nouveaux acronymes sont pour la plupart difficiles à mémoriser.

2 L'évocation

Le fait d'utiliser un mot existant afin de représenter un attribut de la marque ou de refléter la culture de l'entreprise est très courant. Les équipes sportives y ont abondamment recours : tigres, lions, prédateurs... Cette stratégie est efficace, mais pas très subtile. De plus en plus d'entreprises utilisent donc un mot étranger. Le « Strom Spa » ou les marchés « Tau » constituent de bons exemples.

3 La personnification

Créer un personnage qui représente l'entreprise ou la marque est une stratégie plus souvent utilisée afin de commercialiser des produits de consommation de masse. Un peu comme la stratégie de l'évocation, la personnalité du personnage permet d'assigner des caractéristiques particulières à un produit ou à un service, par exemple. Cela peut être une excellente idée si vous réparez des vitres d'autos comme le Docteur du Pare-Brise, mais l'est un peu moins si vous démarrez

un bureau d'avocats...

4 La description

Le fait de décrire votre pratique ou l'essentiel de votre offre à l'aide d'un nom purement descriptif aura le mérite de clarifier ce que vous faites auprès de votre clientèle cible. Si vous vous appelez « Banque de Montréal », c'est excellent, en raison de l'histoire et de la crédibilité qui se cache derrière cette dénomination. Mais si vous désirez vous lancer sous le nom de « Plomberie Joliette », faites attention. Si le choix d'un nom descriptif peut vous positionner comme une référence dans votre domaine ou dans votre région, cette stratégie peut également vous rendre complètement invisible face à vos futurs clients. Descriptif rime souvent avec générique.

5 L'utilisation hors contexte

Le fait d'utiliser un mot connu comme « Pistache » ou « Framboise » et de baptiser son agence de publicité ou son salon de coiffure de cette façon constitue un bel exemple d'utilisation hors contexte d'un mot ou d'une expression existante. Dans ces exemples, on ne cherchera pas la métaphore ou l'incarnation de certains attributs, mais plutôt une sonorité ou un concept coloré qui permettra de créer une identité pour l'entreprise. Cette stratégie est très courante dans le domaine des services professionnels et personnels.

6 L'invention

Créer un nom de toutes pièces est sans doute la voie la plus intéressante et la plus suivie par les experts que l'on paie afin de protéger son nom légalement. Un nom purement inventé a le mérite d'être entièrement original et permet de créer une plateforme d'identité à la fois créative, percutante et facile à mémoriser pour le client potentiel. Mais attention aux raccourcis ! L'utilisation de préfixes et de suffixes jumelés à des mots courants peut nous faire accoucher de noms souvent peu originaux qui seront par la suite difficiles à enregistrer. On préfère assurément « koodo » à « mobiletel »...

Vous voulez vous lancer en affaires ? Ce nouveau rendez-vous est pour vous. Chaque semaine, retrouvez ici des conseils pratico-pratiques pour faire le saut.

À la une

L’État reprend (enfin) sa place dans l’économie

27/02/2021 | François Normand

ANALYSE — La crise a discrédité le discours des partisans du laissez-faire et du néolibéralisme tous azimuts.

Comprendre l'impact d'une hausse des taux d'intérêt

26/02/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L’évaluation de tout actif financier est tributaire des taux d'intérêt.

Le G20 relance le chantier d'une taxation des géants du numérique

26/02/2021 | AFP

Washington renonce à une condition posée fin 2019 par l’administration Trump.