" Il est temps que politique rime avec service public "

Publié le 20/03/2010 à 00:00

" Il est temps que politique rime avec service public "

Publié le 20/03/2010 à 00:00

Malgré l'état des finances publiques québécoises, vous militez pour réformer la politique plutôt que l'économie. Pourquoi ?

Soyons réalistes, aucune réforme économique ne durera tant que les politiciens pourront la briser sous la pression des divers lobbys. Notre appareil étatique ne fait pas son devoir parce qu'il y a trop de corruption. La population le sait, surtout les jeunes. Ils ont décroché de la sphère publique. L'été dernier, j'ai rencontré plus de 500 jeunes de 20 à 35 ans dans 19 villes. Ils m'ont tous répété la même chose : nous ne croyons plus au gouvernement. Les jeunes s'engagent donc ailleurs, là où ils sentent qu'ils peuvent faire la différence : entrepreneuriat social, coopération, missions à l'étranger... Il faut les amener à redevenir actifs dans la sphère publique.

Qu'entendez-vous par " réformer l'État "?

Je vais établir une comparaison avec l'univers du droit. Jadis, on pouvait acheter les juges et leurs jugements. Puis, on a établi le principe de l'indépendance de la magistrature. On a créé, entre autres, le Conseil de la magistrature, un type d'ordre professionnel des juges qui pose des balises et sévit s'il y a lieu. C'est ainsi qu'on a ramené la confiance dans le système judiciaire. Un mouvement équivalent existe dans le monde des affaires : la gouvernance. On se soucie de maintenir la confiance des investisseurs à l'égard des entreprises. Le pdg doit travailler dans l'intérêt de l'entreprise, mais l'État, lui ? On protège le public dans tous les domaines sauf le plus important,celui de la gouvernance collective ! Nos politiciens québécois gèrent un budget de 70 milliards de dollars, mais aucun syndic ne les encadre. Il est temps que politique rime avec service public.

Comment suggérez-vous de réformer l'État québécois?

Je suggère plusieurs solutions dans mon livre. Par exemple, on devrait abolir les contributions aux partis politiques. Du coup, le politicien devient exempt d'influence financière ou d'apparence de conflits d'intérêts. Pourquoi accepterait-on qu'une entreprise participe aux cocktails de collecte de fonds d'un parti politique, alors qu'on pousserait des cris si les juges finançaient leur salaire à même des cocktails où pourraient contribuer avocats et criminels !

( CV )

Nom: Paul St-Pierre Plamondon

Âge: 33 ans

Fonction: Avocat

Entreprise: Delegatus

Il a cofondé le groupe Génération d'Idées, qui vise à susciter l'engagement des 20 à 35 ans, et publié le livre Des jeunes et l'avenir du Québec, rêveries d'un promeneur solitaire, en février dernier.

diane.berard@transcontinental.ca

À la une

Les nouvelles du marché du lundi 27 mai

Mis à jour à 08:29 | Refinitiv

Goldman Sachs prévoit que la demande de pétrole continuera d'augmenter jusqu'en 2034.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 27 mai

Mis à jour à 08:21 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés européens et asiatiques étaient en hausse lundi matin.

Administrateur de condo génial recherché

Mis à jour à 07:46 | Gabriel Marcu

EXPERT INVITÉ. Tenez-vous prêt à mettre au défi copropriétaires, résidents, entrepreneurs et professionnels.