La prochaine cible d'Apple: la télévision?

Publié le 28/10/2011 à 10:05, mis à jour le 28/10/2011 à 10:59

La prochaine cible d'Apple: la télévision?

Publié le 28/10/2011 à 10:05, mis à jour le 28/10/2011 à 10:59

Comme chaque fois qu'il est question d'Apple, l'Internet est en ébullition depuis quelques jours à propos de ce qui serait le prochain chantier d'Apple: la télévision.

Ainsi, après avoir bouleversé les industries de la musique et du téléphone intelligent, Apple voudrait s'attaquer à celui de la télévision ou, pour être plus précis, à celui des téléviseurs.

La rumeur est née suite à la publication de la biographie de Steve Jobs, dans laquelle l'auteur raconte notamment que Jobs lui a confié avoir « finalement » eu l'éclair de génie qui permettrait à Apple de se distinguer dans ce marché en améliorant le produit.

On connaît la propension d'Apple pour simplifier au maximum les interfaces et d'aucuns en ont donc conclu que les téléviseurs d'Apple seraient contrôlés par Siri, le logiciel de reconnaissance vocale lancé avec l'iPhone 4S. Certains journalistes spécialisés affirment même avoir eu confirmation de projets concrets chez Apple, qui déboucheraient à la fin 2012 ou au début 2013.

Le tout semble parfaitement crédible. Apple est à moitié présente dans le marché depuis quelques années avec l'Apple TV, une boîte qui ajoute des fonctions aux téléviseurs traditionnels, principalement celle de se connecter à l'iTunes Store pour visionner des films. La première génération de l'Apple TV pourrait être qualifiée d'échec, mais ça n'a pas empêché Apple de revenir à la charge avec une deuxième version, témoignant ainsi d'un certain intérêt pour la chose.

Ceci dit, il y a encore des obstacles à surmonter. Le magazine PC Mag en relève cinq, j'en retiens surtout deux, puisque j'ai confiance qu'Apple pourra surmonter les autres assez aisément.

Premièrement, vendre des téléviseurs implique aussi de déployer un certain réseau pour en assurer le soutien. On peut toujours ramener son ordinateur, même un modèle de bureau, au magasin quand il est brisé. C'est moins évident avec un téléviseur de 50 pouces, surtout quand il est monté sur un support spécial au mur. Apple devra-t-elle embaucher des techniciens à domicile attachés à ses boutiques?

Deuxièmement, le marché des téléviseurs en est un où les marges de profit semblent plutôt faibles et où les consommateurs sont assez difficiles sur le prix. Par contre, c'est peut-être dû au peu de différenciation entre les produits. Il est possible qu'un téléviseur vraiment nouveau genre puisse attirer les consommateurs même avec un prix plus élevé. Apple a aussi démontré au cours des dernières années, sous la férule de son chef des opérations devenu PDG Tim Cook, avoir développé une expertise dans la gestion des chaînes d'approvisionnement, notamment en utilisant ses énormes liquidités de façon créative pour à la fois réduire ses coûts et empêcher ses concurrents de se procurer certaines pièces importantes. Je vous invite d'ailleurs à lire un article du New York Times à ce sujet.

Ce ne sont des défis imposants, mais pas insurmontables. La mauvaise nouvelle, c'est que si tout est vrai, il reste encore un an à attendre pour voir le résultat.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour à 16:46 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse

À surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.