Codère - Ça va mal chez Funcom Montréal

Publié le 10/01/2013 à 19:25

Codère - Ça va mal chez Funcom Montréal

Publié le 10/01/2013 à 19:25

BLOGUE. Le studio de jeux vidéo montréalais de l'entreprise norvégienne Funcom, qui emploie environ 130 personnes, subira les contrecoups d'une restructuration annoncée par l'entreprise jeudi.

Funcom, qui se spécialise dans les jeux en ligne massivement multijoueurs (MMO) a diffusé jeudi un avis au marché annonçant une restructuration importante de l'entreprise, dont les effectifs étaient d'environ 250 personnes.

Son principal studio de production, situé à Montréal, accusera évidemment le coup. Le PDG de Funcom, Ole Schreiner, était d'ailleurs de passage à Montréal jeudi pour annoncer la mauvaise nouvelle aux employés. Joint au téléphone, M. Schreiner a refusé de fournir davantage d'informations sur les coupes effectuées en territoire québécois.

« Le but est de garder le studio de Montréal ouvert, mais sous une forme différente, s'est-il limité à déclarer. Nous allons informer les marchés quand le processus sera terminé. Nous n'en sommes qu'au début. »

Il a néanmoins été possible d'apprendre que le directeur général du studio, Miguel Caron, avait quitté l'entreprise en début de semaine. Il se disait en désaccord avec la réorganisation prévue.

Funcom Montréal avait procédé à une première vague de mises à pied en août dernier, attribuée aux premiers résultats de vente décevants du jeu The Secret World. Pour faciliter la vie des employés mis à pied, le studio avait invité ses concurrents de la région montréalaise directement dans ses locaux pour une séance de recrutement. Il n'a pas été possible de savoir si la méthode sera répétée cette fois.

 

À la une

Nombre record de femmes élues à l'Assemblée nationale

Il y a 28 minutes | La Presse Canadienne

Des 125 députés qui composeront la nouvelle Assemblée nationale du Québec, on en comptera désormais 58 de sexe féminin.

ESG: le facteur E a-t-il encore sa place?

Il y a 12 minutes | Louise Champoux-Paillé

BLOGUE INVITÉ. Le facteur E est sûrement celui qui possède la plus grande notoriété de la triade.

Nouveau revirement d'Elon Musk, qui propose à nouveau de racheter Twitter

13:34 | AFP

La cotation de l’action Twitter a été suspendue mardi à la Bourse de New York «en attendant des informations».