Vous avez dit «siège social» ?

Publié le 25/08/2012 à 00:00

Vous avez dit «siège social» ?

Publié le 25/08/2012 à 00:00

Qu'est-ce qu'un siège social ? Une adresse de correspondance ? Des employés administratifs, sans les membres de la haute direction ? Rien de tout ça. Pour prétendre au titre de siège social, une place d'affaires doit concentrer la majorité des décideurs d'une entreprise.

«Le siège social, c'est là où les gestionnaires principaux se trouvent, dit Karl Moore, professeur à la Faculté de gestion de l'Université McGill et blogueur au magazine Forbes. Peut-être pas tous, mais la plupart d'entre eux.»

C'est également ce que croit Michel Nadeau, directeur général de l'Institut sur la gouvernance d'organisations privées et publiques. «Pour moi, le siège social, ce n'est pas la boîte aux lettres où réside la fonction juridique, dit-il. Le siège social, c'est le lieu où se trouvent les cadres supérieurs qui prennent les décisions.»

De ce point de vue, les sièges sociaux de la Banque de Montréal, de la Banque Royale et de Bell Canada sont à Toronto, pas à Montréal. «Il y a beaucoup d'entreprises dont l'adresse est ici, mais dont toute l'exploitation se fait ailleurs, dit Martin Boyer, professeur de finance à HEC Montréal. Ce qu'on veut ici, c'est plus de décisions. Les 20 plus hauts salariés de l'entreprise, où vivent-ils ? Il faut que la structure de décision soit à Montréal, que les réunions se fassent ici.»

Mais l'ambiguïté est la norme même pour des petites entreprises. Hopper, qui met au point un moteur de recherche spécialisé dans le voyage, tient carrément un double discours. L'entreprise fondée à Montréal a publié un communiqué en anglais dans lequel on apprend qu'elle a maintenant son siège social à Cambridge, près de Boston, pour «une question de main-d'oeuvre». Mais interrogé sur ce déménagement, le pdg Frédéric Lalonde se fait moins clair. «Notre siège social est à Cambridge, dans le sens où c'est là que la direction se trouve... Mais officiellement, le siège social est encore à Montréal», dit-il. En fait, toutes les décisions importantes seront désormais prises aux États-Unis.

À l'inverse, les attraits des véritables sièges sociaux sont multiples, selon Karl Moore :

Ils fournissent des emplois bien rémunérés et intéressants dans l'entreprise, mais aussi à l'extérieur, chez leurs fournisseurs, par exemple . Ce sont les lieux où s'établissent les stratégies et se prennent les décisions importantes . Ou encore, parce que les décideurs habitent le Québec, ils comprennent son fonctionnement politique et social. Il est donc possible de les rencontrer, de faire du lobbying auprès d'eux.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

L'industrie du cannabis, ce feu de paille de la Bourse

BALADO. La journaliste Dominique Beauchamp s'est penchée sur la baisse de moitié de la valeur du secteur en 12 mois.

10 choses à savoir mercredi

Il y a 56 minutes | Alain McKenna

Entrepreneurs, les milléniaux? L'antenne 5G d'Apple s'en vient, un automne difficile en vue pour Tesla.

5 trucs ultra simples pour gagner en empathie

BLOGUE. C'est que l'empathie est devenue un incontournable au travail – pour négocier, pour résoudre un conflit, etc.