Une mesure fiscale de la C.-B. enviée

Publié le 22/01/2011 à 00:00, mis à jour le 20/01/2011 à 10:18

Une mesure fiscale de la C.-B. enviée

Publié le 22/01/2011 à 00:00, mis à jour le 20/01/2011 à 10:18

Une récente étude dresse un bilan positif du crédit d'impôt de 30 % accordé par la Colombie-Britannique aux anges financiers qui soutiennent le démarrage de petites entreprises qualifiées. L'étude du ministère de la Petite entreprise, de la Technologie et du Développement économique de la province, publiée en octobre dernier, démontre qu'entre 2001 et 2008, chaque dollar en crédit d'impôt avait généré 1,98 $ en recettes fiscales, 3,76 $ en équité privée et 1,55 $ en dettes. Depuis l'instauration de la mesure, en 2001, le montant total d'investissements venant d'anges financiers a doublé, rapporte également l'étude. La particularité du programme, doté d'un budget de 30 millions de dollars par année, est que le montant maximal admissible est assez élevé, soit 200 000 $ par investissement. Selon Gilles Duruflé, vice-président de la Conférence de Québec sur le capital de risque, cette mesure fiscale suscite un grand intérêt et un nombre croissant d'investisseurs souhaitent qu'Ottawa et les autres provinces canadiennes en adoptent une semblable.

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne, minée par la confiance des ménages

Mis à jour le 28/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse malgré la hausse du cours du pétrole brut.

À surveiller: MTY, Mdf commerce, et Goeasy

Que faire avec les titres de Groupe d’alimentation MTY, mdf commerce et goeasy?

Le BSFI modifie les règles sur les prêts immobiliers pour réduire le risque

Les consommateurs ne verront pas d’augmentation de leurs exigences de paiement mensuel à la suite de ce changement.