Un deuxième restaurant de Jean-François Plante en difficulté

Publié le 17/03/2012 à 00:00

Un deuxième restaurant de Jean-François Plante en difficulté

Publié le 17/03/2012 à 00:00

Une autre tuile s'abat sur le chef-vedette Jean-François Plante. Après la saisie par la CIBC et la BDC de son restaurant Plaisirs coupables, au début de janvier, le voilà forcé de soumettre une proposition aux créanciers de son restaurant Là ! Grill Lounge par L'Aromate, de Rosemère, a appris Les Affaires.

Le total des créances du restaurant s'élève à 577 829 $, dont 101 000 $ de créances garanties. Les actifs ont une valeur identique à ces dernières, soit 101 000 $, selon le bilan officiel fourni à la Cour supérieure et daté du 15 février. Il s'agit exclusivement «d'équipements et d'améliorations locatives». Le mot «néant» est inscrit à côté de tous les autres postes tels que les stocks, les comptes clients, les dépôts en espèces et l'ameublement.

Le restaurant en difficulté financière propose de verser à ses créanciers un dividende de 50 000 $. La moitié sera payable un an après la ratification de la proposition par le tribunal, l'autre, après deux ans, précise-t-on. Cela correspond à 10,5 ¢ par dollar dû.

En attendant le vote des créanciers, le Là ! Grill Lounge continue de servir ses clients. Mais depuis janvier, il n'est ouvert que quatre jours par semaine.

Selon les informations fournies au Registraire des entreprises du Québec, le restaurant du boulevard Labelle compte quatre actionnaires : Jean-François Plante, Jocelyne Charest, Marc Verreault et Adriana Santangelo.

Mauvais début d'année

En janvier, celui qui anime l'émission C'est Extra sur les ondes de V, a perdu son restaurant Plaisirs coupables après avoir cessé de payer son loyer de la rue Peel. Le propriétaire de l'immeuble a repris possession des lieux, tandis que la CIBC et la Banque de développement du Canada (BDC) ont saisi tous les biens en garantie de leur prêt avant qu'ils ne se retrouvent sur le trottoir.

Jean-François Plante avait alors confié aux Affaires qu'il allait désormais se concentrer sur ses trois autres restaurants «qui vont bien», en parlant du Là ! Grill Lounge, de L'Aromate de Laval et de L'Aromate du centre-ville de Montréal (dans l'hôtel Le Saint-Martin).

À l'hôtel Le St-Martin, on confirme que le restaurant L'Aromate n'est pas en difficulté. «On ne s'inquiète pas, on a une équipe de cinq personnes pour le gérer. Jean-François Plante ne prend pas beaucoup de décisions, sauf pour les achats. Il ne participe pas vraiment à l'administration. Il ne gère même pas 20 % du restaurant. C'est surtout l'image du restaurant», dit le directeur général, Luigi Sicole, en précisant que le propriétaire de l'établissement, Jean Salette, est actionnaire du restaurant.

Il n'a pas été possible d'en savoir davantage sur les déboires du Là ! Grill Lounge, puisque le chef et animateur n'a pas répondu à nos appels.

À la une

L’État reprend (enfin) sa place dans l’économie

27/02/2021 | François Normand

ANALYSE — La crise a discrédité le discours des partisans du laissez-faire et du néolibéralisme tous azimuts.

Comprendre l'impact d'une hausse des taux d'intérêt

26/02/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L’évaluation de tout actif financier est tributaire des taux d'intérêt.

Le G20 relance le chantier d'une taxation des géants du numérique

26/02/2021 | AFP

Washington renonce à une condition posée fin 2019 par l’administration Trump.